artjournal, carnet créatif, défi artjournal, thème artjournal, expression créative, lâcher-prise

Vous êtes nombreuses à me demander régulièrement quel matériel j’utilise pour faire de l’artjournaling et quel est selon moi le matériel de base pour commencer. Dans cet article je vais vous donner tout plein de liens vers du matériel de base que j’utilise, mais tout cela est optionnel et vous pouvez commencer vraiment par fouiller vos tiroirs en utiliser ce que vous avez déjà sous la main.

Voici à titre indicatif les éléments de base dont vous aurez besoin pour commencer. Vos préférences se dévoileront toutes seules au fur et à mesure que vous pratiquerez et vous pourrez investir peu à peu dans du beau matériel au fil de vos envies.

Le matériel pour faire de l’art journal

Les éléments de base dont vous aurez besoin sont les suivants :

1) Un Carnet qui fera office d’art journal :

Le choix est totalement libre. Vous pouvez choisir d’acheter un carnet tout neuf pour vous faire plaisir (mes préférés sont les carnets de croquis de la marque Moleskine que j’utilise depuis plusieurs années), mais fouillez quand même vos tiroirs et placards avant tout. Vous tomberez peut-être sur un vieil agenda ou un vieux livre. Quelque soit le support choisi, il est utile qu’il contienne des feuilles épaisses afin qu’elles puissent supporter les diverses couches de peinture et de colle que vous y mettrez (dans le cas contraire utilisez du gesso ! voir point 8).
L’avantage du papier contenant déjà des motifs ou écritures est le fait que vous n’aurez pas à faire face à l’appréhension de la page blanche. Vous pourrez peindre et dessiner directement sur les écrits et cela donnera un style supplémentaire à vos pages.
Par exemple la page ci-dessous (retrouvez le tuto complet en cliquant sur l’image) a été entièrement faite sur du papier à musique collé dans un carnet Moleskine format A5.

Un tuto pour faire une page d'artjournal avec des feutres aquarellables et des pastels à huile

2) Tout matériel de dessin et d’écriture que vous avez sous la main :

Crayons à papier, crayons de couleur, feutres, stylos bic, stylos gel…  (n’hésitez pas à piquer les feutres de vos enfants pour commencer 🙂 )
Par exemple la page ci-dessous a été faite presque totalement avec des feutres : un feutre pinceau Koi jaune pour la couleur (attention, il faut savoir que les feutres de ce type ne sont pas facilement diluables à l’eau sur du papier épais « normal », mais plutôt sur du papier pour aquarelle – pour cette raison j’utilise ces feutres uniquement à sec dans mon artjournal), un feutre de précision Pigma Micron noir 05 pour le dessin de la cigale (ces feutres sont parfaits aussi pour pratiquer la méthode Zentangle), un gelly roll moonlight bleu pour l’écriture (les gelly rolls sont parfaits aussi pour dessiner sur des fonds noirs à l’acrylique ou sur du papier noir)

artjournal, carnet créatif, défi artjournal, thème artjournal, expression créative, lâcher-prise

Je conseille également d’investir dans au moins un feutre permanent et résistant à l’eau noir et/ou blanc (voir vidéo ci-dessous), très utile pour écrire ou dessiner sur de la peinture ou sur des collages.

3) Tout matériel de peinture que vous avez sous la main

Petite palette d’aquarelle ou gouache (encore une fois le matériel pour enfants est parfait pour débuter), tubes de peinture acrylique, encres… Vous pouvez étaler le tout librement.

Dans la vidéo ci-dessous j’utilise de la peinture acrylique étalée au doigt puis au rouleau éponge, et une fois que l’ensemble a séché je m’amuse dessiner le motif Zentangle Squid avec un feutre Permapaque noir (les mêmes feutres que j’utilise pour dessiner sur toile) et un feutre Posca blanc pour les touches de lumière.

4) Divers papiers et tissus pour les collages :

Ici rien de mieux que la récup’ pour apporter de la texture à ses pages : papier journal, papier de soie, papier d’emballage, enveloppes en papier kraft, papier cadeau, serviettes pour le collage de serviettes, dentelle, ruban, tissus, masking tape… bref tout ce que vous avez sous la main et qui peut se coller.

Voici par exemple dans la vidéo ci-dessous une page faite presque entièrement avec des collages de différents éléments sur un fond de page vert fait à l’avance : masking tape, serviettes en papier collées avec du vernis colle, photo découpée dans un magazine, papier d’emballage… et petites décos au feutre Posca jaune, noir et blanc

 

5) Des tampons et pochoirs (facultatif) :

Les tampons et pochoirs sont très utiles pour remplir nos pages d’artjournal avec beaucoup de facilité. On peut totalement fabriquer ses pochoirs soi-même, mais si vous êtes à la recherche de motifs très raffinés pour tester de nouveaux rendus on trouve de très jolis pochoirs dans les magasins de loisirs créatifs.

Vous pouvez également fabriquer vos tampons vous-mêmes avec des gommes d’écolier (technique que nous explorons dans mon atelier en ligne « Motifs et Textures en artjournal«  – vidéo d’aperçu ci-dessous).

6) Des pinceaux, vieilles éponges et cartes rigides :

Pas besoin de commencer avec des pinceaux de bonne qualité, surtout si vous comptez les utiliser pour du vernis colle. Pour étaler votre peinture de façon irrégulière et donner du caractère à votre page, vous pouvez également utiliser une vieille éponge, ou alors étaler votre peinture avec le bord d’une carte rigide (par exemple une vieille carte bleue ou une carte de fidélité) -> voir la vidéo ci-dessus pour un aperçu de ces techniques que nous explorons dans l’atelier en ligne « Motifs et Textures en artjournal« 

 

Rendez-vous également dans mon article « Quels pinceaux choisir pour faire de l’artjournaling » pour plus de détails concernant le choix de vos pinceaux.

7) De la colle :

De la colle basique pour papier est suffisante pour commencer. Parfois j’utilise de la colle en spray car je trouve cela pratique et rapide lorsque je veux coller du tissu ou du papier journal sur toute une page, mais ce n’est vraiment pas obligatoire pour débuter.
J’utilise également souvent du vernis colle (le même que pour le collage de serviette). Il permet de repasser une couche par dessus les éléments collés et en plus ça brille.

 

Nous explorons en détails différentes techniques de collage dans mon programme « Ma vie sous un nouveau tangle« , un programme parfait pour vous si vous souhaitez inscrire une pratique créative régulière de façon durable dans votre quotidien et laisser votre créativité s’exprimer avec le plus de liberté possible, le tout pour créer une vie qui vous correspond à 100%.

Page extraite du programme « Ma vie sous un nouveau tangle » – collages et encres

8) Du Gesso : (facultatif)

 

Le Gesso se trouve en grande surface et/ou en magasin de loisirs créatifs. Il vous permet entre autres de:

  • épaissir les pages de votre carnet si vous les trouvez un peu fines, ainsi vous leur donnerez également une texture supplémentaire. Dans ce cas, avant de commencer à peindre sur une page, vous pouvez d’abord la recouvrir de Gesso. Une fois le Gesso sec, vous aurez une page toute blanche et dure sur laquelle vous pourrez commencer à travailler avec votre peinture acrylique ou vos encres. Notez qu’il n’est pas utile de mettre du Gesso si vous comptez juste dessiner au feutre fin (par exemple des motifs Zentangle) ou au crayon à papier sur votre page, ou si vous comptez utiliser de l’aquarelle.
  • atténuer les couleurs de votre peinture acrylique (le gesso blanc se mélange à merveille avec la peinture acrylique)
  • donner un rendu moins « net » à vos collages. Exemple : vous avez collé des motifs de serviettes en papier et la démarcation de votre collage est trop visible à votre goût. Répartissez du gesso autour ou sur votre collage et il s’intégrera mieux au reste de votre page.

Nous explorons en détails l’utilisation du Gesso dans mon atelier en ligne « Happy artjournal » (vidéo de présentation ci-dessous)

 

Bref vous l’aurez compris, cette liste est loin d’être exhaustive et vous pouvez commencer avec ce que vous avez sous la main. De cette manière vous pourrez vraiment expérimenter sans pression. Ce n’est qu’au fur et à mesure de vos pages que vous trouverez les éléments dont vous avez réellement besoin pour vous exprimer car le matériel varie d’une personne à l’autre.

Pour aller plus loin dans votre pratique et découvrir différentes approches pour remplir votre artjournal avec beaucoup de liberté, rendez-vous dans mon article « 12 conseils pour commencer un artjournal »

12 conseils pour commencer un art journal

***

Quel matériel utilisez-vous pour faire de l’artjournaling ? Qu’avez-vous envie de tester que vous n’avez encore jamais essayé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur en utilisant le bouton « Partager » ci-dessous (en bas à droite).

6 réflexions sur “ Matériel de base pour commencer un Art Journal ”

  1. Cela donne bien envie et cela à l’air d’être un anti stress ce art journal.. Un peu comme les mandalas à colorier.. 😉 Cil

  2. Tout est dit il ne faut pas grand chose une fois que l’on a la base (le cahier) qui fera office d’Art Journal on est paré pour débuter …
    Il n’y a plus qu’a se lancer …

  3. j’ ai bien lu et j’ ai pas mal de matériel, du fait que je fasse des cartes 3D
    et comme je ne sais pas jeter, le moindre bout de tissus, papier cadeaux et je ne sais encore, va m’ être bien utile, ce sera très sympa par contre je n’ ai qu’ un grand cahier sans écritures,alors je comblerai justement de ma plus belle écriture ce sera bon ? a jeudi pour ce nouveau défi, j’ adore me surpasser!! biz et bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*