Guide complet pour se mettre à l'artjournaling

Si vous lisez cet article, c’est que vous désirez démarrer un art journal (encore appelé carnet créatif) et vous avez bien raison. Voilà plus de 8 ans que je tiens un art journal et que je m’exprime de façon créative sur des pages de façon régulière.

Cette pratique comporte de nombreuses vertus et m’a aidée à presque tous les niveaux de ma vie ces dernières années (voir par exemple mon article 6 peurs que mon artjournal m’a permis de surmonter ). Et c’est magique de voir les résultats sur les centaines de personnes qui ont suivi mes ateliers en ligne (insérer le lien vers la page du cours gratuit) sur le sujet. 

Grâce à ce guide, vous aurez toutes les clés en main pour commencer vous aussi à créer dans votre art journal et le faire régulièrement.

1-Pourquoi​ ​faire​ ​de l’art journaling  ​?

Faire de l’artjournaling consiste à créer librement à l’aide de divers médiums dans un carnet. Cette pratique peut vous permettre en premier lieu d’avoir un endroit pour vous exprimer librement, exprimer vos émotions, vos réflexions du moment, vos rêves … Cela peut également vous permettre de tenir un carnet de bord de votre quotidien comme un journal intime mais dans lequel vous vous exprimez avec des couleurs, des traits, des motifs.

La pratique de l’artjournaling a un énorme avantage : il n’y a aucune règle , aucune façon de faire précise, aucun matériel précis à avoir, on y fait ce que l’on veut, comme on le souhaite. C’est un moyen de s’exprimer, de développer sa créativité qui apporte beaucoup d’apaisement et de joie au quotidien. 

Vous pensez qu’il faut savoir dessiner pour tenir un artjournal ? C’est complètement faux, plus vous pratiquerez sans vous juger, plus vous ferez des explorations et vous verrez que vous avez tout en vous pour créer quelque chose qui vous est personnel. Plus vous créerez dans votre art journal, plus vous développerez votre créativité et votre confiance en vous.

Dans ma propre pratique, ce qui m’a le plus aidée au fil des années, c’est le fait d’apprendre à accepter mes pages comme elles étaient.

Comme si en apprenant à aimer ces pages sans les juger, à les regarder avec douceur et compassion, j’apprenais à m’aimer et à être indulgente envers moi-même. Ma vie s’est totalement transformée grâce à cette pratique. En étant gentille avec moi-même dans mes pages je n’avais plus besoin de la validation des autres, plus besoin que d’autres trouvent mes pages « jolies ». Elles étaient bien plus que ça. Comment juger objectivement une page qui n’est pas faite pour être belle mais qui exprime ce que nous sommes ?

guide complet art journaling

2-Qu’est-ce​ ​que​ ​cette​ pratique apporte​ ​dans​ ​notre​ ​quotidien​ ​?

Grâce au développement des recherches en matière d‘art-thérapie ces dernières années, il ne fait plus aucun doute de nos jours que le fait de créer agit de façon positive sur notre corps et notre esprit

J’ai fait l’expérience de l’apaisement par la créativité tout d’abord grâce au crochet que j’ai pratiqué pendant plus de dix ans, ensuite grâce à l’artjournaling et au Zentangle® qui m’ont beaucoup aidée à traverser différentes périodes de ma vie. Ces pratiques créatives m’ont offert un refuge, un espace sécurisant où je pouvais m’exprimer, me reconnecter avec mes besoins et dire STOP pendant des périodes trop stressantes.

La pratique de l’artjournaling nous procure beaucoup de joie au quotidien, ce sont des occasions quotidiennes de prendre du temps pour soi, de libérer par l’art ce que nous avons besoin d’exprimer pour nous sentir plus en paix. 

L’artjournaling nous enseigne vraiment le lâcher-prise, nous aide à créer en conscience, sans jugement, en considérant que le résultat final est parfait tel qu’il est.

La page terminée n’est pas le but en soi, ce qu’il y a de magique avec l’artjournaling c’est toute cette magie qui opère pendant le processus de création. Se connecter à ses envies, aux couleurs que l’on a envie de choisir, au(x) motif(s) que l’on a envie de dessiner naturellement, aux mots/phrases que l’on a envie d’écrire, aux gribouillages que l’on a envie de faire… Tout est possible et ouvert.

guide complet art journaling

3- Comment commencer une page ? 

Vous me dites souvent “J’ai envie de créer , mais je ne sais pas par où commencer.” 

Et je vous demanderais : Quelle est votre intention avec votre page ? De quoi avez-vous besoin ?

Lorsque j’ai commencé à pratiquer l’artjournaling il y a quelques années, je l’utilisais avant tout comme un support pour mes recherches créatives. Je l’ouvrais pour tester mon matériel, tester des rendus spécifiques, des associations de matières, de couleurs, etc… Il était mon lieu d’expérimentation préféré. Au fil du temps j’ai découvert qu’il pouvait aussi me permettre de me sentir mieux chaque jour, de me connecter à mon intuition, d’exprimer mes émotions, d’être moi-même ! C’est à ce moment que j’ai réalisé l’importance d’avoir une intention pour chacune de mes pages pour pouvoir apprécier ce processus et ne plus être bloquée dans une volonté de “bien” faire. 

Qu’est-ce qu’une intention ? 

Quand j’utilise ce mot, j’entends une sorte d’objectif, une envie, un besoin clair. Commencer une page avec la ferme intention d’exprimer mes émotions pour me sentir mieux par exemple me permet de me détacher de la volonté de faire “joli” pour me concentrer sur mon besoin d’expression. C’est de cette manière que j’arrive à dépasser la peur de la page blanche ou le perfectionnisme qui a toujours eu tendance à me paralyser. 

Petit exercice : Avant de commencer votre prochaine page, demandez-vous pourquoi vous avez envie de la faire. Quel est votre besoin actuel ? Dans ce processus il n’y a pas de “bonne” ni de “mauvaise” intention, il y a juste la vérité de notre besoin du moment. Écoutez-vous et utilisez cet ouvrage comme outil d’exploration des différentes possibilités qu’offre votre artjournal. 

4- Comment débuter ? Quel matériel vous faut-il  ? 

art journaling

Décider de commencer un art journal ne nécessite pas forcément d’investissement financier car vous pouvez trouver la plupart du matériel dans vos tiroirs. 

Plutôt que de vous précipiter à acheter du matériel onéreux, commencez avec ce que vous avez sous la main le temps d’identifier vos préférences. 

Une fois que vous aurez identifié le matériel dont vous ne pouvez pas vous passer et que vous avez grand plaisir à utiliser, vous pourrez peu à peu faire des achats de matériel de qualité. 

Vous trouverez plus d’informations concernant le matériel dans mon article : Matériel de base pour commencer un Art Journal

  1. Le carnet : 

Le carnet est le seul élément indispensable pour démarrer un art journal car c’est votre support principal. Vous pouvez choisir un carnet à spirales qui vous permettra de travailler sur une seule page à la fois, ou bien un carnet relié qui vous laissera plus d’espace pour vous exprimer sur 2 pages. Personnellement je suis fan des carnets reliés Moleskine au format A5 (si vous en achetez un, choisissez un carnet Moleskine pour croquis et non un carnet de notes car ce dernier a des pages beaucoup trop fines). J’adore ces carnets car ils sont très agréables à utiliser, à transporter et supportent à peu près tous les traitements que je leur fais subir (peinture acrylique, aquarelle, collages divers…). J’aime le fait qu’ils soient reliés (et non à spirales) car cela me laisse plus de place pour m’exprimer. J’aime aussi ce format A5 qui n’est ni trop grand ni trop petit et me permet de m’exprimer sans avoir à y passer des heures. Je connais beaucoup de personnes qui adorent aussi travailler sur des carnets plus petits ou plus grands, ici encore écoutez vos envies et allez vers le carnet qui vous attire le plus. Il s’agit d’un choix très personnel finalement ! L’une des recommandations principales est tout de même de choisir un carnet avec des feuilles plutôt épaisses afin que celles-ci puissent résister à l’eau et à la peinture.

rendu artjournal carnet mokeskine art journaling

Astuce : Si vous jugez les feuilles de votre carnet trop fines, badigeonnez-les de Gesso et laissez sécher. Vos pages seront automatiquement plus épaisses et vous pourrez vous lâcher pour travailler la texture de vos pages (collages, peinture acrylique, pastels…). L’idée du Gesso sera moins pratique par contre si vous utilisez de l’aquarelle (dans ce cas prenez plutôt un carnet à feuilles épaisses pour travailler plus facilement). Une fois votre carnet choisi, le reste du matériel sera totalement optionnel car il variera d’une personne à une autre selon les préférences de chacun.  

  1. Liste de matériel optionnel (à adapter à vos envies et à ce que vous avez déjà chez vous)

  •  Du matériel de dessin et/ou d’écriture : Que vous soyez à l’aise avec le dessin ou pas, des feutres, crayons de couleurs, pastels, jolis stylos… vous permettront de vous exprimer dans votre art journal en y écrivant des phrases qui vous inspirent ou en y faisant des gribouillages ou des dessins plus poussés. Encore une fois, pas besoin d’acheter, commencez par utiliser ce que vous avez sous la main ! 
  • De la peinture : Selon vos préférences, la peinture vous sera très utile pour donner un caractère fini et très original à vos pages. Vous pourrez par exemple utiliser de la peinture acrylique, de la gouache ou de l’aquarelle pour réaliser vos fonds de page ou même pour réaliser l’ensemble de votre page. 
  • Des pinces :  Elles pourront vous être très utiles pour maintenir vos pages ouvertes et laisser sécher si vous travaillez avec de la peinture, de la colle ou du gesso. 
  • Du Gesso : Si vous aimez utiliser de la peinture dans votre art journal et que les feuilles de votre carnet sont plutôt fines, le Gesso pourra s’avérer très utile pour donner plus de tenue à vos pages (dans ce cas il faudra étaler le Gesso sur vos pages et laisser sécher avant de commencer à travailler avec vos peintures/encres…). C’est également un excellent outil pour atténuer les couleurs de vos peintures ou donner un rendu moins « net » et plus intéressant à vos collages.
  •  De la colle : en tube, liquide ou en spray, elle vous servira pour vos collages de petits et grands éléments (papiers, photos, rubans, motifs, serviettes de table…).  Le vernis colle et tous ses dérivés vous permettront également de mieux intégrer vos collages à l’ensemble de la page et d’obtenir un rendu brillant/satiné. 
  • Tout matériel créatif que vous avez sous la main : Masking tape, rubans, stickers, pochoirs, tampons, chutes de tissu, trombones, papier journal, papiers ou photos à coller… absolument tout sera utile pour vous exprimer dans votre art journal, il n’y a aucune limite ! Petit exercice : Maintenant que vous avez une meilleure idée du matériel nécessaire pour débuter, je vous invite à faire un petit tour dans votre appartement/maison à la recherche de ce que vous aimeriez utiliser dans votre artjournal. Vous pourrez tomber sur de jolis carnets oubliés au fond d’un tiroir ou d’un ancien agenda que vous aimeriez recycler (vive le Gesso pour recycler des pages comportant déjà des écritures ! ). 

Au-delà du matériel que vous dénicherez dans vos tiroirs (jolis stylos, feutres, matériel de dessin acheté il y a longtemps, colle, ciseaux, tubes de peinture, pochoirs…), vous pourrez également repérer des éléments que vous aimeriez voir présents dans votre artjournal (découpages dans des magazines, photos et souvenirs personnels, billets de train, dessins de vos enfants, jolis tissus, dentelle, papiers d’emballage, petits éléments en crochet ou en tricot…) et les regrouper dans une petite boîte qui ne sera jamais bien loin de votre art journal.

page art journaling

5- Des idées de thèmes pour vous lancer : 

Pour vous aider à trouver l’inspiration et à vous lancer, je vous avais créé il y a quelques temps, un document à télécharger avec plus de 100 thèmes pour votre artjournal, vous pouvez vous le procurer gratuitement en cliquant ci-dessous, cela vous donnera plein d’idées pour créer dans votre artjournal : https://www.jijihook.fr/plus-de-100-themes-pour-ton-artjournal/ 

Plus de 100 thèmes pour ton artjournal

6- Mes conseils pour profiter un maximum des bénéfices de cette pratique

-Un moment pour vous :

La pratique de l’artjournaling est un moment pour vous, que vous soyez dans un état d’esprit joyeux, triste ou colérique. C’est un moment que vous vous accordez pour vous écouter et vous exprimer. Lorsque vous créez , installez-vous dans un endroit où vous ne serez pas dérangée. Vous pouvez mettre de la musique, allumer une bougie ou faire brûler de l’encens par exemple. Créez -vous un espace où vous vous sentez bien. Vous pouvez également prendre quelques minutes pour fermer les yeux, respirer en conscience, cela vous permettra de faire de ces moments de créativité des moments suspendus dans le temps. Faites les choses à votre manière à vous, c’est ce qui vous permettra de pratiquer régulièrement.

Choisissez le matériel que vous avez envie d’utiliser aujourd’hui et demandez-vous ce que vous avez envie d’exprimer dans votre artjournal aujourd’hui. Quelles sont les couleurs que vous avez envie d’utiliser instinctivement, quelle consistance (plutôt légère ? dense ? épaisse ? ), quelles images avez-vous envie d’y trouver, quelle émotions souhaitez-vous ressentir grâce à ce moment ?

-Planifier des sessions d’artjournaling régulièrement : 

Vous me dites souvent “Jiji, j’adore créer, mais je n’ai pas le temps”. Il est vrai que nos journées sont généralement bien remplies et qu’il est souvent compliqué de faire passer ces moments créatifs en priorité. 

Ce que je conseille souvent c’est de prévoir des sessions créatives dans votre planning. Cela peut être de commencer avec 2 sessions d’une demi-heure par semaine ou le week-end et d’en faire des moments non-négociables. 

D’ailleurs si vous souhaitez démarrer rapidement en profitant de sessions d’artjournaling en direct avec moi, vous pouvez vous inscrire à mon cours gratuit “Un air de vacances dans ton artjournal” qui débute le 21 juin : https://www.jijihook.fr/un-air-de-vacances-dans-ton-artjournal-avec-jijihook

cours gratuit art journaling

Si ces moments de créativité sont importants pour vous, que cette pratique vous fait du bien, faites-en une priorité au même titre que d’autres tâches importantes que vous faites au quotidien.

-Lâcher-prise et bienveillance : 

Comme je l’ai évoqué tout au long de cet article, il est important de ne pas juger ses créations, simplement prendre plaisir pendant le processus, s’autoriser à exprimer ce qui a besoin d’être exprimé. Il n’y a pas de beau ni de moche dans cette pratique, tout est juste et ce que vous créez à l’instant T est parfait car c’est ce que vous aviez besoin d’exprimer ce jour-là. Il n’y a pas de secret, plus vous pratiquerez, plus vous serez à l’aise.

guide complet artjournal art journaling

7- Je n’ai pas d’inspiration, comment faire ? 

Ces dernières années, au fil de mes échanges avec les personnes qui suivaient mes ateliers, j’ai réalisé que ce qui nous bloque le plus ce n’est pas forcément cette notion de “page blanche”, mais parfois aussi le fait de se censurer régulièrement. Oui des idées nous viennent, nous avons toujours des envies (une simple envie de fleurs, l’envie d’une couleur, d’une image particulière), mais parfois ce qui bloque le plus c’est le fait de se dire “mais non ce sera trop simple”, “je ne sais pas faire”, “ça ne va pas être joli”, “je n’ai aucun savoir-faire”, etc… 

Donc avant même de trouver des solutions pour avoir de nouvelles idées et inspirations, observez-bien les phrases que vous vous répétez intérieurement. Et s’il n’y avait aucun risque de se tromper, vous sentiriez-vous plus libre ? Y a-t-il une forme de tension et de stress qui se crée en vous à l’idée de créer une page qui ne réponde pas à vos attentes ?

A ce sujet je vous invite à lire mon article « 20 croyances  qui vous empêchent de créer librement… et comment les vaincre : https://www.jijihook.fr/20-croyances-qui-vous-empechent-de-creer-librement

Dans tous les cas , il est important de comprendre que plus vous résistez, plus vous cherchez l’inspiration, moins il y a de chances que cela vienne facilement.

Des études scientifiques ont démontré que nous étions plus créatifs lorsque nous étions détendues. Combien d’entre vous ont des idées sous la douche, le soir avant de dormir ou encore lors d’une balade dans la nature ? 

Voici quelques astuces que j’applique au quotidien et qui me permettent de ne jamais manquer d’idées pour remplir mes pages d’artjournal :

1- Éteindre tous vos écrans et aller en balade.

Je suis sûre que pas si loin de chez vous se trouvent des endroits agréables : un parc, un musée, un petit cours d’eau, un bâtiment ancien …

Offrez-vous quelques minutes de marche, ne pensez plus à rien et laissez-vous émerveiller par tout ce qui vous entoure. Vous verrez peut-être un papillon, une libellule, un oiseau, …

page artjournal abeille

2- Prenez des photos de ce que vous trouvez joli autour de vous. Imprégnez-vous de la nature et ramenez des souvenirs dans votre carnet (couleurs de fond pour vos pages, écriture de ce qui vous a marqué, petites feuilles séchées …)

3- Suivre vos envies et faire à VOTRE manière

Pas besoin de savoir à l’avance ce que vous allez faire. Vous pouvez commencer par une couleur, une image, un petit dessin, un motif. Et vous laisser guider peu à peu par les envies qui vont arriver au fur et à mesure

4- Utilisez le matériel qui vous fait le plus vibrer en ce moment

Qu’est-ce qui vous attire le plus en ce moment ? Les feutres ? La peinture ? Les crayons de couleurs ? Etc…

5- Vous détendre

Sortez, prenez un bain, reposez-vous, faites le vide dans votre tête, et tout plein d’envies créatives vous viendront. Il suffira ensuite de les écouter sans écouter la peur de mal faire.

Vous savez désormais tout ce que vous devez savoir pour débuter l’artjournaling, maintenant vous n’avez plus qu’à vous lancer et entre nous, je vous le dis, vous risquez bien de devenir accro 🙂

Et puisque rien ne vaut le passage à l’action, je vous propose de me rejoindre pour un cours gratuit en ligne qui démarre le 21 juin et qui vous permettra de profiter des beaux jours pour profiter des beaux jours pour alimenter ton carnet créatif et créer plus librement.

 

cours gratuit art journaling

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*