J’ai découvert le travail de Séverine du blog Toutim em Wrac’h il y a quelques mois sur Facebook, un peu avant son inscription à mon atelier en ligne « Libre et Zen« . Séverine est une créative qui touche à tout, elle a découvert mon blog par mes articles sur le crochet et comme moi, elle adore passer d’une activité créative à une autre selon ses envies du moment.

J’ai été très heureuse de l’accueillir dans mon atelier « Libre et Zen » en novembre dernier, d’apprendre à la connaître et de voir l’évolution de ses tangles au fil des jours, alors qu’elle avait commencé à pratiquer la méthode Zentangle® seulement un mois avant son inscription. Elle s’est inscrite à l’atelier après avoir suivi mon cours vidéo gratuit « Devenir plus zen en dessinant » dans lequel je présente les fondamentaux de la méthode ainsi que les différentes astuces pour donner du volume à ses motifs et maîtriser ses traits.

Dans cet article j’aimerais partager avec vous une interview de Séverine dans lequel elle nous raconte comment elle a découvert la méthode Zentangle, comment ses dessins ont évolué au fil de l’atelier et ce que ça lui apporte au quotidien. Tout en bas de l’article vous trouverez également des informations concernant le challenge qu’elle s’est lancée en Zentangle, et qui sait, peut-être aurez-vous envie de la rejoindre dans ce défi ?

Bonjour Séverine, peux-tu nous parler de toi et ton parcours ?

« Bonjour Jiji,
Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé dessiner, bricoler, peindre, imaginer et rêver ! Petite je ne voulais pas être infirmière ni maîtresse d’école, je voulais être créatrice.
Au collège, ma prof d’Arts plastiques a convoqué mes parents pour que je suive une filière artistique mais d’après mon père ce n’était pas la bonne voie, ce qui a coupé ma motivation pendant un certain temps.
J’aime tout essayer. Je crochète, je tricote, je dessine, j’ai également fait du pixel art et de la création d’images avec le logiciel Paint shop pro.
J’ai fait du modelage avec la porcelaine froide mais j’ai du arrêter car cela me donnait de l’eczéma. Ensuite je me suis mise au feutrage à l’aiguille, ce qui m’a donné l’opportunité d’écrire le livre « Je découvre le feutrage à l’aiguille » aux éditions Créapassions.
Plus récemment j’ai découvert l’art journaling et le Zentangle, que je pratique régulièrement. »

Comment et quand as-tu découvert la méthode Zentangle, et pourquoi as-tu décidé d’en faire ?

Dessin de Séverine avant l'atelier
« J’ai découvert le Zentangle en avril 2017 en faisant des recherches sur internet qui m’ont amenée vers les termes « doodles », « zen », puis « Zentangle ».  A cette époque je faisais beaucoup de « doodle » (gribouillages) et je n’appliquais pas vraiment la méthode Zentangle. Je faisais surtout ce qu’on appelle de « l’art inspiré du Zentangle », c’est-à-dire que je dessinais des motifs Zentangle mais sans suivre les étapes propres à la méthode Zentangle.
Ce n’est qu’en octobre 2017, lors de mon inscription au groupe Facebook « Le Monde du Zentangle » pour participer au challenge Inktober tangles, que j’ai découvert la méthode Zentangle à proprement parler et ses étapes spécifiques. J’ai vraiment commencé la méthode à partir de ce moment là, mais je trouvais mes carrés très fades, je trouvais qu’il n’y avait pas assez de relief, pas assez de profondeur, bref, il leur manquait ce petit truc en plus.« 
J’ai eu le plaisir de te compter parmi les participantes de l’atelier « Libre et Zen« . Peux-tu nous dire en quoi cet atelier a changé ton approche de la méthode Zentangle ?
« L’atelier et toi surtout Jiji, m’a permis de prendre confiance en moi et de lâcher-prise. J’étais trop perfectionniste et très critique envers mon travail. Dès le début de l’atelier, j’ai été de suite à l’aise, je me suis sentie en confiance et j’ai pu être apaisée.
J’ai suivi l’atelier sans avoir envie que mon travail soit super beau, mais avec l’envie de prendre du plaisir et d’être fière de mon travail.
Maintenant j’ose les ombre, j’ose la lumière, j’essaye. Le fait de savoir qu’il n’y a pas d’erreur en Zentangle me permet d’oser les ombres, oser les lumières, oser essayer. Depuis, je ne fais plus de critique négative sur ce que je fais.
En plus le Zentangle est vraiment devenu un rituel quotidien, c’est mon somnifère. Un carré de Zentangle le soir et je dors comme un bébé. »
Dessin de Séverine pendant l'atelier

Je te suis sur ton compte Instagram et je constate avec plaisir que le Zentangle fait désormais partie de ton quotidien avec des réalisations très régulières, j’ai également vu que tu as récemment commencé un challenge « boîte à tangles ». Peux-tu nous en dire plus ? 

Dessin de Séverne après l'atelier "Libre et Zen"
Dessin de Séverine après l'atelier
« Oui le Zentangle est devenu un rituel quotidien.
Je continue aussi à faire de l’art inspiré du Zentangle, sur du plus grand format. 
L’idée d’un challenge « boîte à tangles » m’est venue naturellement car je fais un carré tous les soirs que je date et numérote. J’ai acheté un massicot pour préparer des carré de 9 x 9 cm  sur lesquels je dessine des ficelles à l’avance. Parfois j’y mets aussi de la couleur à l’avance. J’ai eu besoin d’une boîte pour stocker mes carrés dessinés ainsi que mes carrés vierges et je me suis lancée le petit défi de prendre un carré préparé l’un à la suite de l’autre chaque soir, avec quand même le droit de prendre un carré vierge si j’en ai envie.
Vous pouvez m’accompagner dans cette aventure si vous le souhaitez, tout est expliqué dans cet article sur mon blog.

Vous souhaitez vous aussi passer à l’étape supérieure dans votre pratique de la méthode Zentangle ? Rejoignez l’atelier « Libre et Zen » qui est encore ouvert jusqu’à samedi soir et commencez dès maintenant à dessiner tout en vous relaxant.

zentangle, dessin facile a faire, dessin zen, zentangle tuto, motif dessin, dessin relaxation, dessin zentangle, motif zentangle, diplome zentangle, czt, guide zentangle, tuto zentangle, zentangle jijihook, cours zentangle, atelier zentangle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*