6 astuces pour acquérir plus de liberté dans votre pratique du ZentangleQuand on découvre la méthode Zentangle® avec ses 8 étapes distinctes et son cadre bien délimité, il est courant de penser qu’il est impossible de de le pratiquer avec beaucoup de liberté.
Il est vrai que le Zentangle se pratique, surtout au début, sur un petit carré de papier et dans un cadre délimité. Par ailleurs, comme vous pouvez le voir dans mon tableau Pinterest dédié au Zentangle, les motifs Zentangle (encore appelés « tangles ») obéissent tous à un cheminement bien précis. Pour pouvoir les dessiner il faut apprendre à les décomposer en différentes étapes, ce qui en apparence ne laisse aucune place à la créativité.

Il faut savoir que chacune des étapes de la méthode Zentangle a été pensée pour permettre à toute personne qui débute et n’a encore jamais dessiné de profiter de tout ce que le Zentangle peut avoir à lui offrir (relaxation, concentration, prise de confiance en ses propres capacités, bienveillance, reconnaissance, ouverture d’esprit…) et pour que toutes ces vertus se révèlent, il est important de suivre la méthodologie qui est proposée.

zentangle, jijihook, dessin zentangle

Pourtant, c’est en dessinant tout d’abord dans ce cadre précis que l’on acquiert peu à peu la confiance nécessaire pour briser les règles et s’exprimer artistiquement avec de plus en plus de liberté.

Comme une personne qui va apprendre les règles de la perspective pour commencer à dessiner des paysages de façon réaliste et cohérente, la personne qui débute en Zentangle va devoir suivre les étapes de base (étapes détaillées ICI) en dessinant avec un feutre noir sur du papier blanc pour prendre ses marques et commencer à prendre confiance en ses propres capacités.

Mais une fois que vous aurez bien pratiqué les étapes de base, vous allez pouvoir briser les règles beaucoup plus facilement. Vous allez commencer à prendre des libertés par exemple en supprimant une ou plusieurs étapes de la méthode, en utilisant de nouveaux formats ou en commençant à utiliser de la couleur. Vous allez maîtriser peu à peu ce processus parce que vous aurez appris les bases et que vous saurez déjà décomposer chacune des étapes propres à la méthode pour ne jamais perdre de vue la dimension relaxante du Zentangle.

zentangle, jijihook, dessin zentangle

Voici ci-dessous quelques conseils pour acquérir de plus en plus de liberté dans votre pratique du Zentangle :

  • Prenez le temps de pratiquer très régulièrement : la seule façon d’évoluer de façon durable en Zentangle c’est de dessiner régulièrement.  La constance est la clé. Pas besoin de faire des choses compliquées, pas besoin de connaître 50 motifs, même si vous n’en connaissez que 4 ou 5 au départ, vous pouvez les dessiner encore et encore. A chaque nouveau dessin vous ferez une petite découverte, qui vous donnera une nouvelle idée, qui elle-même vous donnera envie d’essayer quelque chose de totalement nouveau, et ainsi de suite.
  • Finissez toujours ce que vous commencez. Lorsque vous commencez à dessiner, même si vous avez l’impression de tout faire de travers, il est primordial d’aller toujours au bout de ce que vous avez commencé. Rien que le fait de placer des ombres sur un carreau Zentangle que vous n’aimez pas forcément, vous permettra de lui donner une toute nouvelle dimension et de le voir sous un nouvel angle. Il est fort probable que vous soyez très agréablement surpris par le résultat final donc ne vous découragez jamais. Laisser des carrés non terminés vous enlève une chance de faire LA découverte qui vous permettra de vous approprier totalement la méthode et de la faire à votre manière à vous !
  • Dès que vous vous sentez à l’aise avec les étapes de base de la méthode, supprimez-en quelques unes. Cela vous forcera à aborder vos carrés Zentangle avec un regard neuf. Votre exploration vous est propre, chacune de vos idées est unique et vaut totalement la peine d’être explorée. Se détacher des règles est la meilleure façon d’acquérir plus de liberté, mais comme dans tous les domaines, il faut d’abord bien connaître les règles pour pouvoir s’en détacher de façon la plus efficace possible.
  • Essayez la couleurMaria Thomas et Rick Roberts, les créateurs de la méthode Zentangle, utilisent eux aussi très souvent de la couleur dans leurs travaux, ils s’amusent, ils se lâchent, et de cette manière encouragent également les autres à apprendre aussi à se détacher des règles pour prendre encore plus de plaisir.
    Mais une fois qu’on commence à se détacher de la méthode classique Zentangle en y mettant de la couleur, il est courant de se sentir un peu perdu. Sachez que c’est tout à fait normal. Comme dans toute nouvelle pratique artistique, cela nécessite de sortir un peu de sa zone de confort, mais je crois que nous sommes toujours récompensés lorsque nous nous aventurons hors des sentiers battus. Même si les premiers essais paraissent peu concluants, ne vous découragez pas et continuer en écoutant avant tout vos propres envies (l’importance de s’écouter quand on crée).
    Encore une fois, vous vous aventurerez sur ces nouveaux chemins avec beaucoup plus d’assurance si vous maîtrisez déjà bien les bases de la méthode Zentangle.

zentangle, jijihook, dessin zentangle, zia

 

  • Testez du nouveau matériel : changer de taille de feutre ou même de marque de feutre peut vous permettre de découvrir de nouveaux rendus et justement de développer votre propre style. Ceci est valable aussi pour l’utilisation de la couleur. Essayez l’aquarelle, l’acrylique, différents types de feutres, mais n’oubliez pas de garder en tête ce qui fait la spécificité d’un motif Zentangle, au risque de basculer dans le « doodle », qui est très joli également mais n’a plus rien à voir avec la méthode Zentangle (comme je l’ai dit, on prend de la liberté mais on garde en tête les règles de base pour rester cohérents 😉 )
  • Changez de format : il peut également être très intéressant de sortir du format du carré classique Zentangle pour commencer à explorer d’autres formats et d’autres types de support (personnellement j’adore faire de l’art inspiré du Zentangle aussi dans mon artjournal et me laisser porter par l’inspiration du moment, sans la peur de mal faire).

zentangle, jijihook, dessin zentangle, zia

Vous l’aurez compris, les explorations possibles en matière de Zentangle sont quasiment infinies, et ce sont toutes ces explorations qui vous permettront d’acquérir de plus en plus de liberté, pour le plus grand bonheur de votre créativité 🙂

***

Envie d’aller plus loin ? Inscrivez-vous à la newsletter du blog pour recevoir immédiatement le guide complet pour commencer à pratiquer le Zentangle ainsi que plusieurs bonus !

2 réflexions sur “ 6 astuces pour acquérir plus de liberté dans votre pratique du Zentangle ”

  1. J’adore ce style de dessins et je pense que c’est aussi inconsciemment ce que je tente de faire en cours lorsque l’ennui est un peu trop présent ^^
    En tout cas j’ai trouvé ton article vraiment intéressant et cela donne envie de s’initier à cette technique artistique dont je ne connaissais absolument pas le nom

  2. merci ! j’ai commencé le zentangle il y a peu j’attends avec impatience les videos et je vais essayer de me libérer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*