L’année dernière je partageais tous mes échecs en tant que maman entrepreneure dans un article dans lequel je parlais ouvertement de toutes les difficultés de ma vie d’entrepreneure. J’avais été très touchée par les retours et commentaires reçus dans cet article. En l’écrivant j’ai réalisé qu’en fait tout ce que j’avais perçu comme des échecs avaient été très formateurs et m’avaient préparée pour la suite de mon cheminement.

2019 s’achève bientôt et quand je regarde en arrière je vois encore beaucoup d’échecs, des échecs qui comme en Zentangle me remplissent de richesse et d’enseignements. Encore beaucoup de chemin parcouru, avec des changements qui ont à jamais transformé la personne que je suis et qui m’ont apporté beaucoup de sérénité.

Je reçois régulièrement des questions concernant mon activité donc j’ai décidé de partager à nouveau ouvertement 5 leçons que l’année 2019 m’a apprises dans ma vie d’entrepreneuse créative.

1 – Rien ne sert de se mettre la pression

zentangle, dessin facile a faire, dessin zen, zentangle tuto, motif dessin, dessin relaxation, dessin zentangle, motif zentangle, diplome zentangle, czt, guide zentangle, tuto zentangle, zentangle jijihook, zendala, entreprenariat créatif, entrepreneuse créative, entrepreneuse

J’ai toujours été très perfectionniste, le genre de personne qui n’accepte pas de ne pas réussir ce qu’elle entreprend. Déjà fin 2018 j’avais appris à être moins exigeante car je voyais bien tout le mal que ça me faisait. Si bien qu’en janvier 2019 j’ai carrément décidé de tout lâcher, d’abandonner tout objectif financier, d’aller puiser au fond de ce qui me met en joie et de le partager tout simplement.

J’ai abandonné toute attente et je me suis lancée à cœur perdu dans ma joie créative. En ont résulté tout plein de nouvelles vidéos, articles, ateliers en ligne gratuits et payants, et même quelques toiles. Cela m’a rappelé l’importance de donner la priorité à tout ce qui nous met en joie car c’est contagieux et à laisser de côté le reste. Aujourd’hui c’est devenu presque un mode de vie.

2. Les revenus passifs c’est vraiment utile sur le long terme

artjournal, artjournaling, entreprenariat créatif, entrepreneuse créative, entrepreneuse

Durant ma 1ère année d’activité à temps complet (2018) j’ai beaucoup négligé la mise en place de revenus passifs, ce qui m’avait apporté beaucoup de stress car un mois sans lancement de produit équivalait à 0€ de chiffre d’affaires, mon ancienne hantise (je parlais d’ailleurs de mes chiffres dans cet article).

Début 2019 j’ai mis en place plusieurs actions pour générer des revenus de façon régulière sans avoir à être activement entrain de lancer un produit tout le temps. Grâce à ces systèmes mis en place, chaque mois de 2019 à généré un revenu, même les mois où je n’ai pas travaillé ni sorti de nouveau produit.

Cela m’a beaucoup apaisée de voir que les revenus arrivaient « presque » sans effort, et de voir que je pouvais ainsi offrir mon travail à d’autres personnes à tout moment, dès qu’elles en avaient besoin. C’était dans ma vision idéale de pouvoir permettre à n’importe qui de se connecter à sa créativité à toute heure, sans avoir à attendre que je lui ouvre l’accès à un programme manuellement.

Cela m’a aidée aussi à renforcer ma relation avec mes clientes. Quand on ne ressent pas le « besoin » de vendre, l’énergie est différente. On veut avant tout aider et partager, c’est tout, et je pense que les gens ressentent cette énergie.

3. La vulnérabilité ouvre toutes sortes de portes inattendues

zentangle, zengems, gemmes, art inspiré du zentangle, artjournal, entreprenariat créatif, entrepreneuse créative, entrepreneuse

J’ai toujours été très renfermée, timide, incapable de parler « vraiment » de moi par peur de me mettre en danger vis à vis des autres, par peur d’être attaquée ou tournée en ridicule.

Tout a vraiment changé en juin de cette année. Je venais de subir une grosse opération chirurgicale, je ne me sentais plus capable de travailler, cette période a aussi coïncidé avec ma séparation avec le père de mes enfants. Un gros chamboulement qui m’a permis d’être juste moi-même, sans fards, de dire ce que je ressens au plus profond de moi et de l’assumer. L’une des plus belles prises de conscience de ma vie.

C’est là que j’ai réalisé aussi que je n’étais pas encore vraiment moi-même dans mon activité et que je privais mes clientes d’une part de moi qui aurait pu leur être très utile, juste par peur d’être jugée. J’ai alors pris la décision de parler ouvertement de mon histoire, de mon intuition, de mon lien avec mes guides, des messages que j’entends pour moi et les autres. J’avais tellement peur d’être si vulnérable, peur que mes clientes et abonnées me jugent, mais c’est plutôt l’inverse qui s’est passé, ce qui m’a apporté encore plus de sérénité.

4. Être accompagnée accélère les résultats

zentangle, dessin facile a faire, dessin zen, zentangle tuto, motif dessin, dessin relaxation, dessin zentangle, motif zentangle, diplome zentangle, czt, guide zentangle, tuto zentangle, zentangle jijihook, zendala, entreprenariat créatif, entrepreneuse créative, entrepreneuse, accompagnement, coaching créatif, coaching

Durant la 1ère année de mon activité créative j’ai généré 28000€ de CA. Un revenu tout à fait honorable, mais qui n’était pas encore optimal pour moi. Déjà en 2018 mes revenus ont beaucoup évolué quand j’ai décidé d’engager ma propre coach privée. Cela m’a coûté toutes mes économies à cette époque mais ça a radicalement changé l’état d’esprit dans lequel je faisais les choses et bien sûr les résultats au niveau personnel et financier.
Je crois que c’est l’une des meilleures décisions que j’aie jamais prises car ça m’a transformée pour toujours.

En 2019 j’ai à nouveau travaillé avec ma chère coach Nancy Florence et avec une 2ème coach aussi en début d’année pour la mise en place de mes revenus passifs. Mon revenu annuel a déjà presque doublé cette année et pourtant j’ai eu l’impression de faire beaucoup moins d’efforts, de laisser plus de place à l’inconnu, au flow, au lâcher prise. Encore une belle leçon apprise. Plus on lâche prise, plus les choses deviennent faciles et se font presque sans efforts.

Je continue aussi d’être accompagnée par la BGE pour toutes les questions légales (charges, déclarations, TVA, etc…) car ce n’est vraiment pas ma zone de génie ^^

5. Créer c’est bien, vibrer c’est encore mieux

Cette année j’ai compris à quel point la créativité était vitale pour moi, qu’elle soit incluse dans ma vie professionnelle ou pas. Grâce à ma créativité j’ai pu dépasser beaucoup de peurs, pratiquer la pleine conscience, me relaxer, me connecter plus fortement à mon intuition, expérimenter, lâcher prise encore plus sur les résultats.

Mais j’ai aussi réalisé paradoxalement que dessiner, peindre, n’est pas forcément une fin en soi. Avant je me focalisais sur l’utilisation du dessin et de la peinture comme LA solution pour se faire du bien. Mais maintenant je suis consciente que passer plusieurs heures à écrire cet article possède autant de vertus pour moi que dessiner sur un support. Passer plusieurs heures dans une journée à coacher des femmes pour leur permettre d’améliorer leur qualité de vie et réaliser leurs rêves, ça aussi c’est magique et ça m’apporte un bien-être profond.

Je réalise que « tout chemin mène à Rome » et que rien ne sert de trop cloisonner nos pratiques en voulant faire une seule et même chose tout le temps. Encore une fois, ouverture et lâcher prise, mes grandes leçons de cette année.

***

Je partage cela avec le maximum de sincérité car je trouve que parler ouvertement de son entreprise et de ses résultats est un sujet encore trop tabou en France dans le domaine créatif. Parfois on se laisse enfermer par le chemin de l’entrepreneuriat, sans oser parler de ses peurs, de ses échecs, sans oser parler de ses succès de peur d’attirer le jugement de l’autre, sans oser être soi-même. Toute cette « fermeture » entretient de fausses croyances. Je ne compte plus le nombre de personnes avec qui je parle et qui me disent qu’elles rêvent de créer leur propre entreprise créative mais sont persuadées que cela ne marchera pas, qu’elles ne sont pas assez fortes, pas assez téméraires, pas assez… pas assez…
J’aimerais rappeler qu’il n’y a jamais d’erreur, juste un cheminement pour être soi et suivre cette joie que nous cachons profondément en nous.

Et au final qu’est-ce qu’on risque réellement ? Quelques commentaires malveillants ? (une si faible minorité) Que ça ne marche pas ? De fermer boutique un jour ? De ne jamais retrouver de travail si on décidait un jour de revenir dans le monde de l’entreprise ? (j’en doute car un travail alimentaire ça se trouve) 

Pour moi le seul véritable risque et celui qui nous fait tant peur, c’est de se retrouver confronté à nous-mêmes, à notre propre vérité, à nos propres choix, à toutes nos facettes négatives et positives… et de devoir aligner nos actions avec nos pensées.

J’adore cette phrase de Walt Disney qui dit « Si tu peux le rêver, tu peux le faire ». Si tu as un rêve spécifique c’est qu’il est fait pour toi, personne d’autre ne le rêve à ta manière, avec les détails que tu y mets. Ce rêve t’appartient totalement et il n’y a aucun risque que « l’idée » soit déjà prise car tu le feras toujours à ta façon.

Dès la semaine prochaine j’ouvrirai de nouveaux accompagnements. Des accompagnements pour gagner ta vie avec une activité créative qui te ressemble. Si ça te parle tu peux t’inscrire à la newsletter avec le formulaire ci-dessous pour être informée de leur ouverture.

 

8 réflexions sur “ 5 leçons que 2019 m’a apprises dans mon activité créative ”

  1. Très beau Jiji ce requiem a la vie et qui me parler tellement.
    Tout ceci est un hymne à la femme actuelle et comment elle sait rebondir face aux aleas de la vie.

    1. Merci Guylaine, oui nous sommes capables de tellement de choses ! Il suffit juste de se l’autoriser et de savoir que dans tous les cas tout ira bien.
      Je t’embrasse

  2. Bravo pour ce beau récit à cœur ouvert , je te souhaite de continuer ainsi sur cette merveilleuse lancée , et oui tu as raison (et courageuse) de parler de toutes ces choses plus ou moins tabou car cela conforte et réconforte beaucoup de personnes tjrs et encore dans la crainte et le doute…
    Je te souhaite le meilleur , gros bisous du cœur et bonne fête de Noël avec tes pitchous

  3. Merci pour le récit de ta magnifique histoire.
    Une réussite fantastique qui me motive à fond, bravo et félicitions à toi !
    Toi tu dis dans dans dans ton texte « si tu peux rêver tu peux le faire », moi je dirais plutôt  »
    « Si tu as la motivation, tu peux tout faire ».. De toute façon cela reviens au même.
    Continue comme ça chère Gisèle, tu iras très loin dans ta vie, je te souhaite le meilleur du monde.
    Gros bisous ma belle et à tout bientôt.

  4. Merci pour ces confidences !
    C’est cette année que j’ai décidé de lancer mon entreprise créative, et comme toi j’ai souvent des doutes et quelques victoires. Tout ce que tu dis est tellement vrai.
    Comme toi, j’ai compris cette année que ma créativité pouvait prendre plusieurs formes (l’écriture d’un article ou la patouille dans mon carnet). Et qu’il ne m’était pas nécessaire de tout faire tout le temps.
    Je suis déjà accompagnée dans ma démarche, et c’est vrai aussi que le plus dur est de se supporter, de régler nos peurs, et parfois de se mettre moins la pression pour que de belles choses arrivent. C’est toujours plus facile à dire qu’à faire, mais avec un peu de pratique, je commence à comprendre quand lâcher prise.
    Je te souhaite de pouvoir accompagner d’autres personnes sur cette voie.

    1. Merci Marie pour ce beau message. Toutes mes félicitations pour le lancement de ta magnifique activité pleine de couleurs 🙂
      Oui lâcher-prise, tellement d’accord avec toi ! C’est en lâchant prise qu’on peut laisser l’espace pour que de très belles choses, parfois inattendues, arrivent. 
      Je te souhaite une avancée fulgurante dans ton entreprise créative.
      Gros bisous,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*