Tout commence à Montpellier dans un atelier que Marjorie, ma meilleure amie, me propose de m’emmener visiter. C’est l’atelier Patch&co (http://patchenco34.blogspot.com/). Il est tenu par une artiste incroyable, qui m’y accueille à 19h15 alors qu’elle est censée fermer à 19h. Je ne recherche rien de particulier et j’essaye de choisir vite pour ne pas abuser de son temps, mais elle est vraiment gentille et commence à discuter avec moi. Elle me montre tous ses fils, m’explique comment elle fabrique certaines pelotes à partir de plusieurs fils, comment elle fait ses tableaux en patch avec toutes sortes de matériaux très insolites : tissu brûlé, haricots rouges… je vois des crochets de toutes les tailles, des crochets en bois numéro 10, 15, 20, 35 … qu’elle a elle-même fabriqués. Elle m’apprend même à faire du crochet tunisien. Je suis émerveillée, je ne vois plus le temps passer et lorsque nous sortons de ce lieu magique il est déjà 21h30. Elle vend ses pelotes au poids par 50 grammes, je choisis donc les couleurs et textures qui me plaisent le plus, et voici mes petites trouvailles.

Allez faire un tour sur le blog Patch&co, cela vous donnera une idée des activités proposées.

Avant de partir elle me donne une autre bonne adresse, les laines Daniel Houard, une filature qui se trouve à Labastide Rouairoux dans le Tarn. Quelques jours après je décide d’y aller , ce qui me permet en même temps de profiter d’un superbe paysage. Monsieur Houard est lui aussi très accueillant et m’explique comment il fait ses fils. Il vend le fil au kilo, et je vous assure que je ne me suis vraiment pas ruinée.

Il ne me reste plus qu’à vous montrer tout ce que j’ai commencé à faire dans un prochain article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*