Pourquoi créer nous fait du bien ?

Grâce au développement des recherches en matière d‘art-thérapie ces dernières années, il ne fait plus aucun doute de nos jours que le fait de créer agit de façon positive sur notre corps et notre esprit.

J’ai fait l’expérience de l’apaisement par la créativité tout d’abord grâce au crochet que j’ai pratiqué pendant plus de dix ans, ensuite grâce à l’artjournaling et au Zentangle® qui m’ont beaucoup aidée à traverser différentes périodes de ma vie. Ces pratiques créatives m’ont offert un refuge, un espace sécurisant où je pouvais m’exprimer, me reconnecter avec mes besoins et dire STOP pendant des périodes trop stressantes.

Sur ce blog je parle beaucoup des vertus de l’artjournaling et du Zentangle, mais j’ai eu envie d’aller à la rencontre d’autres blogueuses qui créent dans différents domaines pour savoir si elles vivaient leur créativité de la même manière, si cela leur apportait autant de bien-être qu’à moi et surtout de quelle manière ce bien-être se révélait dans leur vie. C’est ainsi qu’est né cet article collaboratif qui regroupe les témoignages de 10 blogueuses spécialisées dans différents domaines (couture, crochet, dessin, aquarelle, tricot, pastel…), à qui j’ai demandé de répondre à une simple question : « En quoi le fait de créer t’apporte-t-il du bien-être » ?  Elles nous partagent leur expérience ci-dessous :

Cindy - Artiste animalier

« Quand je pense dessin, je ne pense pas à mes problèmes »

« Ce n’est pas forcément quelque chose que j’ai toujours su. Je pense que quand on la pratique au quotidien, on ne réalise pas toujours à quel point une activité a un effet positif sur nous, parce qu’elle nous paraît normale, elle fait partie de notre vie. 
Par contre, quand on arrête cette activité, là elle prend tout son sens. Si je ne dessine pas pendant plusieurs jours, je deviens irascible. Stressée. De mauvaise humeur. Je réalise alors à quel point le dessin est devenu ma vie, à quel point je suis moi quand je peins.
 
Quand je me promène, mes yeux balaient les paysages, les gens, les bâtiments, j’étudie silencieusement les contrastes, les expressions des visages, les effets de la lumière. Je ne dessine pas, mais je pense déjà dessin. Quand je pense dessin, je ne pense pas à mes problèmes. Quand mon esprit se demande comment donner l’impression que le soleil frappe la cime d’un arbre, je ne pense pas à ce qui pourrait me rendre triste dans ma vie. Je pense juste à la beauté de la nature et à ma façon de lui rendre hommage, et cela me rend heureuse. 
 
Je pense que quelque part, la créativité nous ancre dans le présent et peut nous faire prendre un recul important sur les choses. En cela, il procure beaucoup de bien-être. »

Retrouvez le travail de Cindy sur blog : https://www.artiste-animalier.com/

Laetitia - Vert Cerise

« Créer me permet de me vider l’esprit, d’attiser ma curiosité au quotidien et de gagner confiance en moi. »

« Élevée par une maman ultra-créative, en grandissant, j’ai mis de côté cet aspect de ma personnalité. Etudes sérieuses, premiers boulots sérieux, un titre d’ingénieur territorial en poche, une carrière inscrite dans des tableaux d’avancement pré-établis à l’avance, tout semblait tracé. Pourtant, je ne me sentais pas à ma place. Quand une amie et collègue m’a demandé un jour quel serait mon job de rêve, j’ai pris conscience que j’avais fait fausse route et que j’avais envie de faire des choses de mes 10 doigts. Je n’ai pas tout changé tout de suite, j’ai juste ouvert un blog, Vert Cerise. Au départ, il s’agissait surtout de m’aérer les neurones et puis, de fil en aiguille (c’est le cas de le dire), j’ai changé de voie et j’ai créé mon entreprise créative. Mais au delà de cet accomplissement professionnel, créer me permet de me vider l’esprit, d’attiser ma curiosité au quotidien et de gagner confiance en moi.

Et la créativité, c’est aussi une belle occasion de partager et faire preuve de générosité. J’ai d’ailleurs créé fin décembre un groupe Facebook « Ma vie Créative » dans ce but.

Vous pouvez également la trouver sur instagram : instagram.com/vert_cerise

Louise - Les Lubies de Louise

« Pouvoir « faire ce que je veux » de mes mains est une grande source d’épanouissement »

« Tout d’abord, c’est le l’action de créer qui me fait plaisir. Choisir les modèles, les matières, les couleurs, puis tout assembler afin d’obtenir une création 100% unique et sur-mesure, cela est tellement enthousiasmant ! Le processus créatif offre une certaine liberté d’actions et pouvoir « faire ce que je veux » de mes mains est une grande source d’épanouissement pour moi.

Puis, c’est la réalisation terminée qui me rend heureuse. Le fait de pouvoir me coudre ou tricoter des vêtements et accessoires dans mes goûts et à ma taille est très épanouissant. Cela me permet de vivre entourée d’objets que j’aime, qui me ressemblent et qui ont du sens pour moi. Contrairement à ce que je pouvais trouver dans le commerce, les créations que je porte et que j’utilise au quotidien sont en phase avec ma personnalité. Et cela est une énorme source de bien-être pour moi.

Que ce soit dans l’action ou dans la création terminée, je constate que mon bien être se trouve dans la liberté de réaliser des objets en accord avec ma personnalité.

Retrouvez les créations douces et colorées de Louise sur son blog http://leslubiesdelouise.com/

Stéphanie - Stéphanie Bricole

Stéphanie associe le pouvoir de la méditation et de la relaxation à ses activités créatives.

« Très attirée, depuis toute petite,  par le fait-main, le bricolage, la récup , j’ai créé un blog (stephaniebricole) en 2009 pour partager cette passion. 8 ans après, ce sont + de 700 idées créatives partagées, + de 10 000 abonnées, + d’un million de visiteurs sur le site chaque année et de nombreux partenariats avec les magazines et les enseignes de bricolage !

En parallèle, la vie m’a mise sur le chemin du yoga, de la relaxation, de la sophrologie, de la méditation … Toute l’existence prend alors une autre saveur, celle du lâcher prise et de la force de l’instant présent … Même les activités créatives sont vécues différemment.

Conquise et tellement reconnaissante des bienfaits de ces disciplines, j’ai décidé de me former en sophrologie (niveau 1) pour assouvir cette soif de connaissance en matière d’harmonisation du corps et de l’esprit et SURTOUT pouvoir PARTAGER cette possibilité de mieux-être avec vous.

Depuis le mois de mai 2017, je propose donc des ateliers « créa bien-être » et aime à chercher/tester des DIY qui visent à se recentrer … à faire le vide pour mieux écouter sa petite voix intérieure qui a bien du mal à se faire entendre avec nos vies chargées et stressantes …
En créant ces ateliers, je souhaite proposer une parenthèse créative pour se ressourcer, se détendre, se reconnecter à Soi. »

Si vous souhaitez participer à l’un de ses ateliers, il vous suffit de lui laisser un commentaire sur son blog http://www.stephaniebricole.com/ directement sous cet article.

Marie - Les Tribulations de Marie

« Bien souvent, une demi heure de création suffit pour m’enlever un mal de tête »

Sur son blog, Marie nous ravit par ses jolies aquarelles à la fois douces et colorées et elle nous livre ci-dessous son ressenti.

« Créer me permet de me déconnecter. Je ne regarde pas l’écran mais je me connecte à mes mains et mon imagination. 
Cela me transporte, me fait m’évader. 
J’aime faire de l’aquarelle mais aussi jouer du piano et si j’ai envie de continuer à chaque fois – malgré les difficultés et ratés, c’est car j’adore retrouver cet état de calme, de déconnexion, de lâcher prise. 
Bien souvent, une demi heure de création suffit pour m’enlever un mal de tête. Cela me motive à me dépasser, comme un défi contre moi-même où il y a toujours quelque chose à apprendre ou à gagner. Créer m’énergise et m’inspire. Parfois je dois me forcer à commencer mais je sais que ça finira toujours sur une note positive. « 
Retrouvez le travail de Marie sur son blog : https://tribulationsdemarie.com/

Ce sujet vous intéresse ? Téléchargez le guide « Comment réduire son stress en faisant de l’art » en cliquant ci-dessous :

Click here to subscribe

Julie - ACCROchet

« Ma créativité me permet de sentir que je contribue à quelque chose d’important ou de plus important que moi, du moins »

Julie, créatrice et crocheteuse hyper dynamique, a constamment le besoin d’avoir les mains occupées

« Pour moi, la créativité me permet de sortir de ma tête qui bourdonne TOUT-LE-TEMPS! Je suis une personne anxieuse, pas dans le sens où tout m’effraie, mais bien dans le sens où j’ai toujours l’impression que quelque chose est en attente/incomplet. Je me sens patate si je suis assise trop longtemps, ou pas assez productive selon un barème intérieur secret. Assise dans mon sofa le soir, à côté de mon fiancé, avec Netflix qui joue une série quelconque, je me sentirais inutile… mais ce même scénario avec l’ajout d’un crochet et d’un écheveau me permet de relaxer, de centrer mes pensées. Ça me permet aussi de ralentir et de réfléchir, au lieu d’agir dans le moment. J’ai plus d’idées et d’envies que de temps, mais ma créativité me permet de sentir que je contribue à quelque chose d’important ou de plus important que moi, du moins. »

Retrouvez tous les designs de Julie sur son site : https://www.accrochet.com/

Renata - Le plaisir du dessin

« Quand je dessine […] Je me sens mieux et je suis en meilleure santé. »

Quand Renata crée, elle prend du temps avant tout pour elle, un rituel qui lui donne de la liberté et une sensation d’être en meilleure santé :

« Il y a plein de façons d’être créatif, ici je vais parler du dessin puisque c’est ma passion principale !
Quand je dessine je crée, j’expérimente, je prends des risques, je ne me prends pas la tête, je passe du temps pour moi et uniquement pour moi, je me concentre, j’oublie le ménage à faire ou les paperasses,… tout ce qui n’est pas important.
Je m’évade, je suis libre, je vole (sans fumer ! ha ha)
Je me sens mieux et je suis en meilleure santé.

Comment et quand être créatif ? 

Je ne m’assois pas devant ma table de travail et je ne me dis pas : « bon alors, Renata, que vas-tu créer aujourd’hui ? »
Non pas du tout, en réalité je ne planifie rien, je commence à réaliser et plus j’avance, plus je suis créative.
La place de la créativité s’installe au fur et à mesure que je progresse dans ma «tâche».

Une petite Astuce ? Pour être créatif : lancez-vous, soyez productif, ne vous prenez pas la tête et n’ayez pas peur de vous tromper. »

Retrouvez le travail de Renata et ses cours en ligne sur son blog : http://lesimages2renata.com/

Juliette - ArtsAmuse

« Si je ne prends pas ces moments de pause, je m’épuise et je ne suis plus capable de m’occuper de moi ni des autres, je me vide de mon énergie ».

Juliette, Enseignante Certifiée de Zentangle, nous livre son expérience ci-dessous :

« J’ai réalisé assez tôt que j’avais besoin d’une pratique créative régulière. Je me suis rendue compte que si je ne trouve pas des moments pour créer, je ne me sens pas forcément bien.  Je vois aussi cela comme une hygiène de vie. Le rythme quotidien est souvent très chargé et cela n’aide pas toujours à trouver des moments pour soi. Mais si je ne prends pas ces moments de pause, je m’épuise et je ne suis plus capable de m’occuper de moi ni des autres, je me vide de mon énergie. Alors prévoir des moments d’activité physique, de méditation et de création réguliers, c’est devenu indispensable pour mon bien-être – et celui de ma famille. »

Je ne pense pas avoir trouvé d’équivalent à la méthode Zentangle®, au niveau créativité, pour m’aider dans mon bien-être. Quand j’en ai besoin, en cinq minutes je peux avoir dessiné un tangle et déjà, je me sens plus posée, plus calme. En Zentangle, on suit des étapes simples, en prenant plaisir à dessiner. Il n’y a pas de résultat à obtenir. On se fait juste plaisir. On n’est pas là pour se juger, juste pour se détendre et dessiner. C’est inestimable, à mes yeux, d’avoir ces moments de joie, de calme et d’attention au moment présent. Quel bien-être que de se faire plaisir, de se détendre et de laisser notre petite voix intérieure critique de côté pendant quelques instants ! »

Juliette a rédigé un article sur son blog https://artsamuse.com/ dans lequel elle vous explique sa démarche beaucoup plus en détails. Je vous conseille d’aller le lire en cliquant ICI.

Elle publie également régulièrement une série de Podcasts appelée Tanglepod dans lesquels elle partage tous les bienfaits de la méthode Zentangle, à écouter absolument ICI (en anglais).

Sophie - Creative Lifestyle

« Créer pour moi […] est une danse (pailletée) entre mon cœur et mon cerveau »

Pour Sophie, coach et « chef des paillettes » chez Creative Lifestyle, créer est avant tout un besoin essentiel à son bien-être.

 

« Créer est viscéral, je reste peu de temps sans toucher un stylo ou du papier ou juste quelques photos. Créer m’apporte énormément de paix intérieure grâce à la conversation cœur-cerveau consciente qui s’effectue quand je crée car créer pour moi est une conversation, une danse (pailletée) entre mon cœur et mon cerveau. Créer me permet d’évoluer parce que j’adore apprendre et tester toutes sortes de produits et de techniques, je suis une épicurienne créative et il ne m’est pas rare de mélanger différentes techniques (surtout en scrapbooking, ou en art journaling). Créer est une grande source de satisfaction au-delà d’un narcissisme du « c’est moi qui l’ai fait », c’est mon expression d’un sentiment, souvenir, technique et ma vision qui s’expriment. Créer est une énorme source de liberté : liberté d’un temps que je n’accorde qu’à moi, liberté d’expression (de ma vision), liberté d’être juste moi. Créer m’apporte aussi beaucoup de confiance car j’ai appris à me faire confiance dans les différentes expérimentations que je fais, j’ai aussi appris qu’il n’y a pas de perfection autre que celle de mon jugement. Et ça je l’ai appliqué dans ma vie, je n’attends pas l’aval ou encore le bon jugement d’une tierce personne. J’ai envie de créer, faire quelque chose, si je ne sais pas comment faire j’apprends, je teste, je m’exerce jusqu’à ma satisfaction. Créer est tellement essentiel à mon bien-être, je ne peux pas m’en passer dans ma vie.« 

 

« Sophie organise bientôt une conférence créative sur le thème « Renouer avec sa créativité, célébrer son quotidien », vous trouverez toutes les informations pour y participer sur son site http://www.creativelifestyle.fr/.

Terminons cet article par une contribution de Sophie-Charlotte Chapman. Auteure du livre « Réveiller votre créativité », elle accompagne depuis plusieurs années les entrepreneuses créatives en leur fournissant le recul et l’expertise qu’il est si difficile d’avoir quand on est « créateur » et pas du tout « vendeur ». J’ai d’ailleurs eu l’immense plaisir d’être accompagnée par elle à plusieurs reprises dans mon activité.

Je lui ai posé la question suivante : D’après toi, en quoi le fait de créer peut-il apporter du bien-être ?

Sophie-Charlotte Chapman

« Nous accueillons dans nos formations des femmes qui suite à un burn-out, une séparation ou une maladie ont trouvé “le salut” ou “se sont trouvées”en s’exerçant à une activité créative »

« Ma maman répète souvent que quand elle jardine, elle oublie tous ses soucis. L’hiver c’est donc un peu plus compliqué. Elle a, sur les conseils de son médecin, suite à un repos forcé et une météo bien capricieuse, repris le point de croix et la couture. Elle tricote aussi et arrive ainsi à en oublier le mauvais temps et ses problèmes de santé. Je sais qu’elle n’est pas la seule à se sentir apaisée en maniant le fil et les aiguilles. Nombreuses sont les lectrices qui nous disent combien elles pourraient passer leur journée à coudre, des heures entières enfermées dans leur atelier. Elles en oublient le temps et tout le reste. Nous accueillons aussi dans nos formations, des femmes qui suite à un burn-out, une séparation ou une maladie ont trouvé “le salut” ou “se sont trouvées”en s’exerçant à une activité créative. Elles mentionnent souvent les souvenirs que ça leur évoque : une maman ou une grand-mère, des après-midis d’enfance, des vacances… Un temps passé retrouvé en créant de leurs mains. Car les mains ont ce pouvoir magique de nous libérer de l’emprise de notre conscient. Elles sont en réalité comme un second cerveau qui depuis notre enfance ne cesse de nous aider à découvrir le monde et à l’appréhender. Le toucher, l’alimentation, le jeu, l’écriture… nos mains jouent un rôle primordial dans notre apprentissage.
 
Véritables outils d’exploration, elles sont notre premier media de création. Toute création se matérialise en effet via nos mains et ce quelque soit notre discipline : un artiste peindra avec son pinceau mais un photographe capturera l’instant présent via son appareil uniquement grâce à ses mains qui pourront déclencher l’objectif au bon moment, l’écrivain couchera sur le papier ou sur son écran ses mots à la force de ses doigts. Toute création est l’oeuvre de nos mains. « Nous avons besoin de les occuper” explique Darian Leader dans son ouvrage MAINS (aux ed. Albin Michel). Il va même plus loin en soulignant le fait qu’occuper nos “mains ne relève pas du caprice ni du simple loisir, mais touche, fondamentalement, à la façon dont notre existence prend corps”. En somme, les priver d’une telle occupation nous plongerait dans des “états d’angoisse et d’agitation”. Par opposition, occuper nos mains, de façon constructive et créative, nous apporte calme et bien-être.
 
Utiliser nos mains dans le but de créer une réalisation concrète est en réalité un accomplissement de soi : nous sommes capables de faire, d’y arriver, d’y parvenir. Nous n’avons alors rien à prouver à un supérieur hiérarchique. Nous avons en effet peu de situations dans lesquelles, nous sommes libres d’apporter une solution créative de toute pièce. La création pure et simple nous permet d’accéder à cet état de satisfaction personnelle. Le résultat n’est pas ce qui importe, mais l’acte de créer (qui peut prendre plusieurs heures, plusieurs jours voire plusieurs semaines – dans le cas de certaines créations je pense au tricot par exemple) est lui bénéfique. Le processus créatif et l’acte qui l’accompagne sont libérateurs de toute emprise sociale. Il est purement personnel. C’est en ce sens que créer de ses propres mains est un vecteur de bien-être. »
Vous trouverez plus de détails sur le travail de Sophie-Charlotte, ses publications et prestations sur son site Vivre (de) sa Créativité.

Ecrire cet article m’a permis de rencontrer des personnes fabuleuses, passionnées par ce qu’elles font, et surtout qui, même si leurs approches créatives sont souvent très différentes, se rejoignent en un point : elles créent pas seulement dans le but de créer, mais aussi pour se sentir bien, rayonner, être soi, prendre soin de soi.

Un énorme merci à Cindy Barillet, Vert CeriseLes Lubies de Louise, Stephanie Bricole, Les Tribulations de Marie, ACCROchet, Les images de Renata, ArtsAmuse, Creative Lifestyle et Sophie-Charlotte Chapman pour vos contributions très enrichissantes et agréables à lire.

Vous vous reconnaissez dans ces témoignages car vous aussi vous créez souvent ? Laissez-nous un commentaire ci-dessous pour enrichir encore plus cette discussion et nous partager votre expérience.

Cet article vous a plu ? Partagez-le à vos amis ou sur les réseaux sociaux.

Je vous invite également à télécharger mon bonus « Comment réduire son stress en faisant de l’art » en cliquant sur l’image ci-dessous :

Click here to subscribe

7 réflexions sur “ En quoi la pratique d’une activité créative peut-elle apporter du bien-être ? ”

  1. Super article qui nous montre bien l’importance du processus de la création et qu’il ne faut pas seulement s’attacher au résultat. Merci pour ce beau partage

  2. Passionnant d’avoir différents angles de vue concernant la créativité ! Je retrouve dans ces descriptions certains de mes ressentis, bien sûr. C’est vrai qu’il faut parfois du temps pour s’apercevoir que créer de ses mains permet d’acquérir un équilibre. En ce qui me concerne, je ne peux pas vivre sans créer. Chaque jour je dessine, ou peint ou « bricole » mais ce n’est pas possible de ne rien faire. Complètement d’accord que ces activités occupent la tête et apportent un bien-être, une détente etc… Merci pour tous ces témoignages ! Merci à toi Gisèle d’avoir eu l’idée de faire cet article ! Bisous

  3. Super article c’est « rigolo  » l’art thérapie c’est imposé à moi et m’a transformé. …sûrement un nouveau virage dans ma vie. ..merciiiiii jiji

  4. Un petit coucou ma Jiji , et inutile de te préciser que c’est vers Anne-Charlotte que je me retrouve en ce moment …Mais tous les ressentis que j’ai pu lire sont tellement vrais. Il y a les « Matheux », les gens qui s’épanouissent dans les papiers, les dossiers et les problèmes , et il y a les émotifs , et même les hyper émotifs (comme moi) ou toute forme de création est une bouffée d’oxygène . Je te remercie pour ta gentillesse , tes partages , je te souhaite de continuer à bien t’épanouir , entre ta petite famille, tes cours , ton blog et tes moments de création et le soleil du Sud !
    PS , je ne parvient pas à telecharger le guide ( je l’ai peut-être déjà, qqpart dans mon pc, mais comme c’est le fouillis en ce moment ….:( )
    Gros bisou, Jojo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*