Le thème de la semaine chez IllustratioN FridaY est « ForwarD ». Plusieurs traductions possibles : envoyer, transférer ou alors avancer, se précipiter, et même être effronté. Ce sont ces 3 derniers termes que j’ai tenté de représenter à ma manière. Des formes étranges et organiques qui veulent absolument « avancer » et se frayer un passage mais sont finalement en détresse. Dessin fait au feutre.

To illustrate this week’s theme on the Illustration Friday‘s website, « Forward », I have drawn some strange and organic forms that want to go forward but are in difficulties.

20120202-093311.jpg
Toutes les autres illustrations sur ce thème sont à voir directement ICI.

21 réflexions sur “ IllustratioN FridaY #3 ”

  1. Waouh, assez étrange @.@ on n’a pas l’habitude de ce genre de choses. J’adore ce que tu as fait avec le mot « forward » 🙂 bravo pour l’imagination et le dessin.
    Bonne fin de semaine à toi, bisous!

  2. ah oui! tout de suite me venait le mot organique! complètement organique ! ! ! étonnant et tout en mouvement ! ! ! bravO!

  3. Je trouve que ton dessin représente bien ce thème.. J’ai regardé ton dessin avant de lire ton article et tu as décrit exactement ce que j’ai ressenti en voyant ton dessin.. Alors bravo car c’était loin d’être évident à dessiner.. Cil

  4. Coucou la miss, j’espère que tu vas bien 🙂
    Un petit message pour t’informer que je t’ai tagguée ! Va voir sur mon blog pour les détails (il y a 3 tag en tout, le dernier est obligatoire !)
    Bisous !

  5. c’est vrai qu’un dessin en dit long sur un état d’esprit du moment, ce qui m’a sauté aux yeux c’est la force d’une forêt… la présence de 2 mains qui s’étirent vers le haut, comme si ces deux mains étaient là pour avancer et si tu ressens de la détresse c’est peut être parce que tous ces éléments partent du même endroit, n’arrivent pas à se dissocier pour s’élancer correctement. Après ce n’est qu’un point de vue extérieur, il n’y a que toi qui peut réellement analyser et comprendre ce que ton inconscient à voulu te dire… perso je fais des collages avec des images découpées que j’assemble en tableau (1 fois par an) et comme ça je sonde mon état d’esprit, ça permet de renouer avec ses aspirations profondes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*