J’arrive à la fin de la 3eme année de mon entreprise créative et comme chaque année je fais le bilan personnel, créatif et financier de mon année sur le blog. 

Tu peux retrouver mes articles de 2018 et 2019 en suivant ces liens :

5 leçons que 2019 m’a apprises dans mon activité créative (2019)

Les échecs d’une entrepreneuse maman et créative  (2018)

 

On dit souvent que l’entreprenariat est le meilleur chemin de développement personnel qui existe et je confirme. Être responsable de son propre revenu n’est pas de tout repos, mais c’est le chemin le plus enrichissant que j’aie jamais connu.

Quand j’étais salariée je disais souvent que je « n’aimais pas mon travail » et ne pouvais pas me sentir totalement épanouie.

Aujourd’hui j’aime mon travail, mon travail c’est moi. Et je sais que même si je n’avais pas besoin de gagner d’argent pour vivre c’est quand même ce que je ferais chaque jour. Je continuerais à dessiner et peindre chaque jour, à partager mes expériences avec vous, à filmer des vidéos, à animer des sessions en direct avec vous, à peindre des toiles, à m’exprimer partout où cela est possible. 

 

En 2020 j’ai encore beaucoup appris sur moi-même et sur la façon dont je pouvais servir mes clientes. Cela m’a amenée sur des chemins inattendus, et vers le déverrouillage de tout plein de croyances limitantes qui étaient encore bien ancrées en moi en début d’année. 

 

  1. Écouter ses envies profondes 

 

Cette année j’ai dépassé beaucoup de peurs qui m’emprisonnaient et m’empêchaient de faire ce dont je rêvais vraiment. En début d’année j’ai eu la chance de partir seule avec mes 3 enfants pendant 2 mois complets à Bali. Une expérience que je voulais vivre depuis longtemps sans jamais oser. voyage bali

Cela s’est fait très rapidement. Un mois après avoir pris la décision fin 2019, mes billets étaient pris et nous étions dans l’avion le 21 janvier. Moi qui manquais tellement de confiance en tant que maman, 2020 est l’année durant laquelle je me suis le plus rapprochée de mes enfants. Et c’est fou de réaliser que c’est grâce aux revenus générés par mon entreprise créative que j’ai pu faire ce voyage. 

En 2 mois basés à Ubud nous avons noué des liens forts avec des personnes qui y vivaient. 

J’y ai beaucoup peint dans le studio de Yadi, j’avais l’aide d’une super nounou qui s’occupait de mes enfants quand j’allais peindre, tourner des vidéos ou animer des sessions de coaching sur Skype dans le superbe espace de co-working onioncollective

Le reste du temps nous visitions l’île paisiblement avec des étoiles plein les yeux. 

La fin du séjour fut tout de même inquiétante car les premiers cas de Covid se déclaraient et j’avais hâte de ramener mes enfants en France. 

atelier artjournal

 

 

Au milieu de mon séjour, j’ai créé et lancé un nouveau module qui s’appelait “Le carnet de mes émotions” et que j’ai fait avec le cœur. Je l’ai lancé sans attente autre que de partager mon processus de gestion de mes émotions durant mes périodes de passage à vide et ce fut un succès. 

 

 

 

 

Février fut contre toute attente mon mois financier le plus élevé au premier trimestre de l’année. Un mois où je n’ai fait que m’amuser, visiter, et faire ce qui venait de mon cœur. 

J’ai compris grâce à ce voyage que c’est vraiment important de passer à l’action quand on a une envie qui ne nous quitte pas et malgré la peur. Si je n’avais pas fait ce voyage je ne sais pas si j’aurais pu le faire un jour, surtout quand je vois la situation actuelle. Il nous a laissé des souvenirs indélébiles et tellement enrichissants !

 

Le confinement pendant 2 mois à mon retour en mars m’a permis de prendre encore plus confiance en moi en tant que mère. Même à Bali je n’avais jamais été totalement seule à m’occuper de mes enfants. M’occuper d’eux et travailler en même temps sur mon business faisait partie des choses que je me croyais incapable de faire sans une aide extérieure.

Cette année j’ai compris que je pouvais vraiment tout faire avec mes enfants même s’ils sont petits. J’ai compris que je pouvais être à la fois une mère présente tout en étant une entrepreneuse accomplie. J’avais toujours cru être obligée de choisir.

 

  1. Accueillir les passages à vide pour mieux avancer 

Le confinement seule avec mes enfants m’a apporté son lot d’émotions, avec un retour forcé vers ma propre enfance dont je gardais des blessures vives mais inconscientes jusque-là. Ce fut l’occasion pour moi de me faire accompagner dans un travail psy et de plonger dans ma propre créativité encore plus en profondeur, avec beaucoup de compassion envers moi-même et de lâcher prise. En ont résulté 2 nouveaux modules : « Créer avec son enfant intérieur » et « Tangles nature »

 

 

Ils sont arrivés à moi comme une évidence, m’ont beaucoup apporté et ont fortement résonné avec mes abonnés. Ainsi, au mois de mai, j’ai réalisé mon revenu le plus élevé depuis le début de l’année et un record de participations.

 

 

Il faut dire qu’avec tout le travail intérieur effectué j’avais enfin trouvé le courage au printemps d’investir à nouveau dans mon business et mon art en me réengageant pour 1 an avec ma coach Nancy Florence , en m’inscrivant au programme haut de gamme de Mariah Coz , en faisant appel à Justine , spécialiste Pinterest et magicienne pour toute l’aide qu’elle m’a apportée dans tous mes projets. Depuis je n’ai pas cessé de travailler avec Justine et je n’aurais jamais pu autant développer mon entreprise sans son aide soutenue et bienveillante. J’ai également fait appel à un deuxième assistant (Kulwinder de Molly happy feet) pour tout ce qui touche aux vidéos et au design de mes documents. Je me suis retrouvée presque du jour au lendemain à travailler avec une équipe, mais c’était fluide et naturel. 

 

J’ai immédiatement vu les effets de ces investissements en atteignant mois après mois des pics de revenus jusqu’à la fin de l’année. Cette année mon revenu a encore augmenté de 80% par rapport à l’année dernière pour un total de 82883€ de chiffre d’affaires TTC*. 

 

*J’aimerais préciser qu’il ne s’agit pas de 82883€ directement dans ma poche car à ces montants il faut retirer la TVA, les charges sociales, les frais de formation et de coaching, les frais de fonctionnement de tous les systèmes automatisés que j’utilise, l’équipe (prestataires), mais c’est génial de se dire que cela est possible juste en étant soi-même et en partageant sa créativité. Je partage ces chiffres pour que vous sachiez ce qui est possible en appliquant les bonnes méthodes de façon constante et en travaillant sur nos croyances limitantes.

  

Dans ce revenu annuel, 24874€ ont été des ventes “passives”, des ventes automatisées faites hors période de lancement et sans intervention de ma part (je vous racontais dans mon article de 2019 comment la mise en place de revenus passifs m’avait permis de stabiliser mon entreprise).

 

Quelles stratégies ai-je utilisées pour obtenir ces résultats ? Ce sont des stratégies que j’enseigne à mes clientes depuis l’année dernière et que je partagerai bientôt avec toi lors d’une formation privée sur zoom, une formation destinée aux personnes qui souhaitent travailler avec moi sur leur projet d’entreprise créative en ligne.

Pour s’inscrire à cette formation privée : https://jijihook.lpages.co/candidature-booster-business-cr%C3%A9atif/

 

 

  1. Créer pour (sur)vivre 

 

Cette année, l’art a pris une place bien plus profonde dans ma vie. Vous me direz que c’est mon métier depuis 3 ans. C’est vrai, mais même si j’ai décidé il y a 4 ans de quitter mon emploi salarié pour faire de ma passion un métier, je n’avais encore jamais osé aller aussi loin que je le voulais dans mes créations. Cette année j’ai osé sortir encore plus souvent de mes formats habituels (artjournal et Zentangle) pour m’exprimer sur de grandes surfaces.

Une connexion intérieure encore plus forte s’en est fait ressentir. Par ailleurs, le travail de coaching entamé en milieu d’année m’a permis de me rapprocher encore plus de moi-même à travers mon art, de découvrir les messages que mon inconscient m’envoyait avec ce que je peignais. 

Bref cette année a été très intense émotionnellement avec beaucoup de changements personnels, un nouveau déménagement, un divorce, mais ce sont aussi toutes ces difficultés qui m’ont aidée à prendre confiance, à me libérer, à être encore plus moi-même dans tout ce que j’exprime artistiquement.

 

 

J’ai vécu cette année de pratique artistique comme une sorte de nouvelle fondation solide, un ancrage dans mon message, mon « pourquoi », et un détachement plus grand de la notion de performance ou de beau. Comme si je m’autorisais simplement à être la femme que je suis. C’est très libérateur de vivre cette expérience tout en se détachant de la personne que l’on croyait être.

 

Les échanges se sont faits encore plus intenses et enrichissants dans le groupe privé Facebook où postent chaque jour les inscrites à mes différents parcours 

d’ateliers : le parcours évolutif Zentangle  & le parcours Artjournal.

 

J’ai aussi été beaucoup plus présente pour partager les méthodes créatives que j’enseigne lors de sessions en direct sur ma page Facebook . J’ai adoré ces expériences et j’ai prévu de les renouveler en 2021 car c’est beaucoup de plaisir et de joie partagés dans ces moments.

 

L’année 2021 est pleine de projets, tout le planning est quasiment booké jusqu’à la fin de l’année et j’ai hâte de partager avec vous toutes les nouveautés qui arrivent.

 

Alors à très bientôt et t’invite à découvrir la page concernant ma formation privée pour faire ta candidature si tu souhaites travailler avec moi sur ton projet d’entreprise créative en ligne : https://jijihook.lpages.co/candidature-booster-business-cr%C3%A9atif/

 

10 réflexions sur “ Mon bilan créatif et financier 2020 ”

  1. coucou et bien que de chemin parcourus, c’ est cool pour toi tu t’ affirmes, t’ épanouie, ton travail te tiens a coeur c’ est génial, je te souhaite de continuer encore et encore, tu sais qu’ aujourd’hui c’ est la de centième pour mon défi grannys projets, grâce a toi , je m’ éclate toujours avec mon crochet j’ ai progressé niveau techniques j’ apprend toujours je te dit a une prochaine fois bisous

  2. Merci, je trouve très intéressant de briser le tabou français des revenus. Je n’avais aucune idée de la vie d’autoentrepreneur, cet article est enrichissant.

  3. Bravo à toi pour tout ce que tu as entrepris depuis 4 ans.
    Tu sembles avoir traversé bien des épreuves ces derniers temps et pourtant tu tiens le cap, tu gères, tu t’accomplis et tu avances. C’est extraordinaire !
    Continue sur ta voie, c’est à l’évidence ce qui te réussit contre vents et marées…
    Et merci à toi pour tes partages, ta générosité, ta bienveillance et ton esprit positif à la fois plein de douceur et d’énergie.
    Tu es inspirante️ et tu nous permet de nous révéler à nous mêmes à notre tour!
    Merci ❤️

  4. Merci infiniment Jiji pour ton témoignage. Il n’y a pas longtemps que je t’ai découverte sur pinterest, et depuis, je me suis inscrite au parcours débutant en zentangle, et je peux dire que ma vie est en train de changer ! J’ai besoin de créer au quotidien, mais avait perdu le mode d’emploi ! Je reprends confiance et ton témoignage est très encourageant et inspirant. Bravo pour ton parcours et Merci pour ce que tu fais.

  5. Le tabou du revenu n’est pas seulement français, il est aussi québécois. Je crois que c’est notre passé judéo chrétien. Bref… Merci pour le partage. J’ai fait une semaine d’atelier avec toi et j’ai beaucoup beaucoup aimé. Quand j’aurai un petit « lousse » dans mon budget, je me paierai une formation, c’est certain. D’ici là, bonne continuation. Moi, j’adore tes ateliers.

  6. Merci beaucoup pour ton authenticité ! Ton partage est à la fois instructif et vraiment très inspirant. Gratitude 🙂

  7. Merci Jiji pour tous tes écrits ! Ils résonnent en moi, avec moi ! Merci d être aussi transparente, authentique, passionnée bref humaine quoi et ce n est pas si répandu que cela….
    Et bravo à toi, que de chemin parcouru et en devenir ✨
    Je t enverrai un mail

  8. Bravo pour ce beau parcours de femme libre créative et maman de trois enfants qui relève les défis de la vie… un bel exemple inspirant… et authentique 🙂

  9. Merci beaucoup pour ce partage! J´apprécie beaucoup l´authenticité qui transparaît dans tes propos 🙂

  10. Merci pour ce partage et inspiration. Je me crois des fois incapable de gérer certaines choses avec un seul enfant. Alors avec 3, je dis bravo !
    J’ai une petite question: comment as-tu fait pour gérer la scolarité des enfants pendant le séjour à Bali ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*