Voilà quelques années que je parle d’art journaling sur mon blog et que je partage régulièrement les pages de mon art journal sur ce blog, sur mon compte Instagram et sur ma page Facebook. Au fil du temps j’ai reçu beaucoup de questions sur les étapes principales à connaître pour se lancer : par quoi commencer ? Quel matériel de base utiliser ? Comment profiter à fond du processus ?… et j’ai décidé d’y répondre dans ce nouvel article qui vous donnera 12 conseils pour commencer un art journal.

Vous avez l’impression que c’est difficile de tenir un art journal de façon régulière et qu’il faut être un pro du dessin ou de la peinture pour en faire ? Vous avez peur de mal faire ? Vous souhaitez commencer un art journal depuis longtemps mais n’arrivez pas à passer le cap d’ouvrir un carnet et de commencer à le remplir ?

La « bonne » nouvelle c’est que tout le monde passe par là. Même après plusieurs années de pratique régulière, je dois très souvent me forcer avant de m’y mettre car j’ai toujours cette petite inquiétude, cette peur de manquer d’idées, cette peur d’être déçue par le résultat final.
Pourtant, chaque fois que j’arrive à passer ce cap, que j’ouvre mon carnet et que je commence à remplir une page, je me sens toujours beaucoup mieux après, et ce quelque soit le résultat final de ma page.

Dans cet article je vais vous donner plusieurs conseils pour commencer et être sûrs de faire de ce moment créatif une expérience qui vous fera du bien.

Mais  commençons déjà par la question de base :

Qu’est-ce qu’un art journal et à quoi ça sert ?

Un « art journal » est un terme anglosaxon qui désigne un carnet dans lequel on s’exprime de façon créative avec les outils de son choix (couleur, mots, dessins, gribouillages, collages…).
Il ne faut pas confondre l’art journaling avec le « journal créatif® » qui est une méthode développée par Anne-Marie Jobin et dont vous pourrez trouver tous les détails sur son site.

Tenir un art journal comporte de nombreuses vertus. Pour n’en citer que quelques unes, l’art journaling permet entre autres de s’exprimer autrement qu’avec des mots, développer sa créativité, prendre du temps pour soi, être à l’écoute de son intuition, découvrir et tester du matériel créatif (feutres, pastels, peintures, encres…), profiter de l’instant présent en se concentrant sur l’action de remplir une page… Il s’agit d’un outil puissant qui peut nous apporter beaucoup de bien-être au quotidien.

artjournal, atelier artjournal, atelier gratuit artjournal, inspiration artjournal, challenge artjournal, carnet créatif, tuto carnet créatif, fond de page artjournal, acrylique

Envie de commencer un artjournal dès aujourd’hui et recevoir pendant 21 jours des thèmes à explorer librement ? Rendez-vous dans le défi « 21 jours de bordel créatif« .

artjournal, carnet créatif, défi artjournal, thème artjournal, expression créative, lâcher-prise

Mes meilleurs conseils pour commencer

1. Trouvez le pourquoi

Avant toute chose, demandez-vous pourquoi vous souhaitez commencer à tenir un art journal et quel but vous souhaitez atteindre en le faisant. Par exemple j’ai commencé parce que j’étais très attirée par toutes les pages que je pouvais voir sur internet et parce que j’avais envie de commencer à exprimer ma créativité avec ce support. Je souhaitais aussi une pratique qui me permette de tester tout le matériel que j’avais toujours eu envie d’utiliser et l’art journal était un support beaucoup moins intimidant qu’une grande feuille de papier de très belle qualité ou une grande toile. Ce n’est que par la suite que j’ai ressenti que l’art journaling avait des effets encore plus profonds et bénéfiques sur moi (quelques exemples dans mon article 6 peurs que mon art journal m’a permis de surmonter).
Alors prenez 2 minutes et demandez-vous pourquoi l’art journaling vous attire (envie de vous détendre, de prendre du temps pour vous, de découvrir un nouveau support créatif, de stimuler votre imagination…?). Rien que le fait d’être au clair avec cette question vous donnera de bonnes bases pour commencer et vous y tenir.

2. Choisissez votre matériel de départ

Le carnet est l’élément fondamental pour démarrer un art journal. Choisissez-le de préférence de bonne qualité, avec un papier épais qui pourra résister à tous vos essais de matériel et peintures. Mes préférés depuis quelques années sont les carnets à feuilles épaisses de la marque Moleskine qui permettent d’explorer tout plein de techniques très facilement.

artjournal, carnet créatif, défi artjournal, thème artjournal, expression créative, lâcher-prise
Page tirée de mon atelier en ligne « Artjournal Révolution »

Choisissez également quelques éléments de base pour débuter : par exemple des crayons de couleur, quelques tubes de peinture, des feutres, de la colle… N’essayez pas de tout tester d’un coup, il va falloir du temps pour vous habituer à chaque medium donc allez-y doucement, pas à pas.
Je vous donne rendez-vous dans mon article Matériel de base pour commencer un artjournal pour plus de détails concernant le matériel.

artjournal, carnet créatif, défi artjournal, thème artjournal, expression créative, lâcher-prise3. N’ayez pas peur

Quand on décide de commencer à remplir une première page d’art journal, l’une des plus grandes peurs est de mal faire. Alors on commence à se mettre la pression, à se demander si on sera capable de faire une belle page, d’utiliser tel ou tel matériel à son plein potentiel, de ne pas faire d’erreurs…
Surtout n’essayez pas de faire joli, mais juste de suivre la première idée qui vous vient en tête. Lancez-vous sans vous mettre la pression, en sachant dès le départ que votre page ne sera pas parfaite et que le plus important est de se concentrer sur l’action et de profiter à fond de ce moment de créativité.
Voici ci-dessous une page faite totalement dans le lâcher-prise, je l’ai appelée « Souvenirs à l’acrylique » et je vous parle de son processus de création dans cet article.

4. Évitez la première page

Souvent, lorsqu’on a un carnet tout neuf et qu’on l’ouvre à la première page, on a très vite peur de tout « gâcher ». La première page est souvent remplie avec beaucoup d’anxiété, de peur de mal faire, car c’est la toute première page visible de notre carnet. Pour être plus à l’aise dès le départ, je vous conseille d’ouvrir votre carnet au milieu et d’y faire votre première page. Vous aurez beaucoup moins peur de gâcher une page qui se trouve au milieu de votre carnet.

5. Créez dans la plus grande spontanéité

Pas besoin de prévoir une composition spéciale ni d’avoir une idée précise de votre page avant de la remplir. Ce que je vous conseille c’est de commencer tout simplement et d’ajouter des éléments peu à peu. De cette manière votre page va évoluer quasiment toute seule sous vos yeux et vous vous libérerez de plusieurs peurs car vous vous serez concentrés sur le plaisir de faire, le plaisir de créer sans but précis.

C’est une approche que nous explorons en détails dans mon atelier en ligne « Artjournal Révolution » – l’occasion de se familiariser avec diverses techniques tout en laissant toujours de la place pour le lâcher-prise et cette « petite étincelle » que nous recherchons toutes dans nos pages.

artjournal, carnet créatif, défi artjournal, thème artjournal, expression créative, lâcher-prise

6. Choisissez un élément

Le plus simple pour commencer une page d’art journal est de partir d’un mot, une phrase, une couleur, une image, un medium… Partir d’un seul élément et s’en servir comme point de départ de sa page. Par exemple, partez d’une couleur, commencez à l’appliquer sur votre page, et ensuite seulement décidez si vous ajoutez d’autres éléments ou pas.
Pour trouver des idées, utilisez divers challenges créatifs. Vous pouvez suivre des challenges spécifiques d’art journal (par exemple je propose un challenge de 21 jours avec un thème qui vous est envoyé par mail chaque jour) ou même des challenges qui ne se limitent pas à une seule technique, je pense par exemple au défi hebdomadaire des Serial Crocheteuses & More qui peut être totalement adapté à un art journal.

Voici par exemple en vidéo une page spontanée qui est partie d’une simple couleur fuchsia à l’acrylique (processus détaillé à retrouver dans mon atelier en ligne « Artjournal Révolution« ).

 

7. Faites plusieurs fonds de page à l’avance

Une autre astuce pour profiter à fond de son art journal et ne pas se mettre trop la pression, c’est de faire plusieurs pages « non terminées ». Vous allez donc commencer plusieurs pages sur lesquelles vous allez faire juste quelques traces de peinture, des gribouillages au feutre, coller des images, appliquer du masking tape ou différents papier colorés. Commencer une page de cette manière vous permettra de vous amuser sans vous mettre la pression. Vous ne chercherez pas un rendu optimal et pourrez profiter à fond de ce moment de créativité simple.

15 conseils pour commencer un art journal

8. Inspirez-vous mais pas trop

Il est toujours utile de s’inspirer de pages d’artjournal sur internet. Pinterest est une véritable mine d’or pour toute personne qui cherche des idées créatives. N’hésitez donc pas à voir ce qui se fait pour y piocher des idées de pages à faire, mais je vous mets en garde car c’est une pratique qui peut vite tourner à la procrastination. Oui donc au fait de chercher de l’inspiration, mais toujours dans un temps limité. Ne passez jamais plus de 5 minutes sur internet pour chercher des idées sinon vous pourriez vite être paralysé et perdre l’envie de vous y mettre.artjournal, carnet créatif, défi artjournal, thème artjournal, expression créative, lâcher-prise

9. Ne vous comparez pas aux autres

En comparant ses pages à celles des autres, on se dit : « qu’est-ce que j’aimerais être capable de faire ça ! », « je n’arriverai jamais à ce résultat », « sa page est plus belle que la mienne »… toutes ces pensées vous donnent un avis négatif sur votre propre travail et c’est totalement contre-productif. Perdez vite cette habitude de vous comparer et ne voyez pas l’aspect esthétique comme une finalité. Gardez en tête que vous faites de l’art journaling avant tout pour vous, pour votre plaisir.

Dans mon article « 20 croyances qui vous empêchent de créer librement… et comment les vaincre » vous trouverez plusieurs solutions pour dépasser ces peurs et limitations.

10. La magie du collage

Vous n’aimez pas dessiner ? Vous n’êtes pas à l’aise avec la peinture ? Rien ne vous oblige à utiliser ces moyens d’expression. Vous pouvez tout à fait remplir un carnet entier avec uniquement des collages de toutes sortes. Découpez plein d’images qui vous plaisent dans des magazines et collez-les dans votre art journal. Je vous garantis que vous ferez plein de découvertes et pourrez vous détendre et vous amuser de cette manière.

Le collage c’est aussi la spécialité de Julie Adore qui vous montre tout plein d’exercices très sympas dans son livre Collage Créatif aux éditions Eyrolles.

11. N’essayez pas de faire propre

Je vois souvent des personnes qui passent des heures à chercher le meilleur agencement possible pour leur page, à ne pas faire de « traces », ne pas « tâcher », découper bien droit, ne pas déchirer… Un art journal est justement l’endroit où vous pouvez vous permettre de faire des tâches, des traces, d’avoir des pages qui bavent sur les autres, du feutre qui transperce une page, et c’est justement en acceptant tout cet aspect libre de l’art journaling que vous serez de plus en plus à l’aise avec cette pratique et prendrez confiance en vous.

Photo tirée de mon atelier « 2h de détente grâce à l’artjournaling »

12. Arrêtez-vous au bon moment

Quand peut-on estimer qu’une page d’art journal est terminée ? Votre page est terminée quand VOUS l’avez décidé. Tant que vous avez envie d’ajouter des éléments, allez-y, ne vous retenez pas. Au final, dire qu’une page est « trop simple » ou « trop chargée » est un jugement purement subjectif. Encore une fois n’oubliez pas qu’il n’y a aucune règle en art journaling. Un art journal est là avant tout pour nous aider à prendre du temps pour nous, à nous écouter, à suivre nos envies.

***

J’espère que ces conseils vous auront donné envie d’ouvrir un art journal dès maintenant. Je suis consciente que cet article est long et que ça fait beaucoup de conseils à retenir, mais si vous ne deviez en retenir qu’un seul aujourd’hui, ce serait le conseil numéro 2 : « N’ayez pas peur« . Lancez-vous, n’essayez pas de faire joli, et surtout pensez à votre propre plaisir et à vos propres envies.

 

Envie d’aller plus loin ? Voici ci-dessous 3 ateliers en ligne en vidéo à suivre à votre propre rythme qui vont vous permettre de vous libérer du perfectionnisme et vous exprimer avec beaucoup de liberté dans votre artjournal.

atelier, artjournal, artjournaling, jijihook lâcher-prise, gribouillage, gribouiller, jijihook, artjournal artjournal, carnet créatif, défi artjournal, thème artjournal, expression créative, lâcher-prise

5 réflexions sur “ 12 conseils pour commencer un art journal ”

  1. Encore un bel article extensif, complet et qui fait rêver… mais pas que ! Tu es tellement convaincante (et généreuse en conseils & démos) que j’en me si inscrite au groupe ! Hop ! Je m’y mets, on verra bien

  2. Complètement d’accord avec tout ce que tu expliques ! Que pourrai-je rajouter de plus ? Que l’art journaling apporte des bénéfices dans d’autres domaines créatifs et permet de passer le cap de la peur de « mal faire ». Le fait de commencer avec un groupe permet d’avoir un soutien et peu à peu les envies et les thèmes personnels émergent en toute liberté. Bon j’arrête car tu connais ma passion 🙂 Bisous

    1. Merci Masyl pour ce commentaire, totalement d’accord avec toi sur le fait de commencer avec un groupe, ça motive et ça aide à se lâcher. Bisous et belle journée 😉

  3. Bonjour Gisèle,
    Merci pour ce belle article qui explique bien de qu’est un art journal. J’avais déjà croisé des images sur Pinterest mais je n’avais pas pris le temps d’essayer. Mais je dois dire que ton article donne envie de s’y mettre grâce à tous tes bons conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*